Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 23:01

Dans l'éditorial de La Feuille d'Hector du 24 juin Jean-Paul a décidé de relater à nouveau un évènement concernant le Mexique : celui de l'insécurité à travers une marche pacifique. Bonne lecture.

 

Des mexicains contre l’inacceptable (Éditorial du 24/06/2011)

 

Depuis le 4 juin, à l’initiative du poète Javier Sicilia, une caravane de quinze autocars est partie de Mexico et sillonne les régions les plus ravagées par la guerre des cartels de la drogue afin d’attirer l’attention des autorités et de la société sur les drames causés par cette violence qui a causé 37 000 morts, depuis fin 2006. Parce que son fils a été assassiné par un gang de narcotrafiquants, Sicilia a pris la tête de cette manifestation pour la paix, réclamant justice et dignité pour tous.

 

 

Cette caravane est inédite au Mexique. Au fil de son déplacement à travers le pays, des rencontres sont organisées avec les proches des personnes assassinées afin de les sortir de l’anonymat. Les meetings se suivent et permettent de récolter des signatures pour un pacte national mettant fin à l’impunité et éradiquant la corruption. Pourtant, cette protestation civile a du mal à faire germer la révolte dans un pays plongé dans une terrible apathie.

Cette caravane ira jusqu’à Ciudad Juárez, cette ville proche de la frontière avec les USA. Cette ville est la plus dangereuse du monde. On y dénombre trois fois plus d’homicides qu’à Bagdad. À ce sujet, il faut lire  « Des os dans le désert », de Sergio González Rodriguez. C’est dans cette ville que doit se tenir la cérémonie officielle de signature du pacte national pour reconstruire le pays.

Ce pacte revendique six mesures essentielles pour sortir de cette situation dramatique : vérité et justice sur les milliers d’assassinats et disparitions jamais élucidées, fin de l’approche militariste et de la guerre contre le narcotrafic, remise en ordre des institutions judiciaires et application d’une justice efficace et équitable, lutte contre le blanchiment d’argent, recomposition du tissu social, démocratie participative et indépendance des médias. Hélas, ce pacte est rejeté en bloc par le gouvernement mexicain qui privilégie le côté sécuritaire, assimilant le trafic de drogue à la délinquance et lançant des interventions militaires contre le crime organisé. Le résultat de cette stratégie est connu : 37 000 morts en quatre ans.

Le mandat de Felipe Calderón se termine l’an prochain et le président parie sur l’essoufflement du mouvement. Les partis politiques ne sont pas suivis par le peuple qui sympathise avec le mouvement sans se mobiliser en masse. L’abstention massive préconisée par Sicilia pour la prochaine présidentielle serait un signe fort.

 

Les chiffres de la semaine

 

14 000 voitures sont vendues chaque jour en Chine.

 

8 personnes ont été tuées chaque jour à Ciudad Juárez (Mexique), en moyenne, pour l’année 2010.

 

64 971 personnes étaient détenues en France, le 1er juin 2011, un nouveau record.

 

16 500 exploitations bio sont recensées en France (43 000 en Italie, 129 000 au Mexique).

 

40 % des produits bio consommés en France doivent être importés.

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires