Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 21:51

À votre santé !  (Éditorial du 21/02/2014)

 

Tous les signaux sont au rouge. Régulièrement, nous sommes alertés sur les dangers que font courir, pour notre santé, tous les produits chimiques déversés allègrement dans la nature… sans danger, paraît-il…

 

Quand, en 2012, le professeur Gilles-Éric Séralini a sorti une étude montrant les terribles conséquences de l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM) et du pesticide Roundup sur des rats de laboratoire, il a été descendu en flammes sous la pression des grands groupes industriels et du fabricant lui-même, le géant étatsunien Monsanto. Pourtant, tout le monde se souvient de ces rats complètement déformés par des tumeurs impressionnantes.

 

Ce chercheur qui travaille à l’université de Caen n’en a pas baissé les bras pour autant. Il a poursuivi ses travaux en les faisant porter sur d’autres pesticides vendus aussi bien aux jardiniers qu’aux agriculteurs.

 

Contrairement aux études préalables, elles ont porté sur la totalité du produit et les résultats obtenus  prouvent que ces pesticides sont 2 à 1000 fois plus toxiques que ce qui est annoncé officiellement.

En effet, avant commercialisation, on ne teste que la substance active du produit laissant de côté les adjuvants. « Il y a méprise sur la réelle toxicité des pesticides », précise Gilles-Éric Séralini qui ajoute qu'il y a toxicité « quand les cellules commencent à se suicider » au contact du produit et « qu'elles meurent en quantités beaucoup plus significatives que les cellules contrôles ».

 

Publiés dans la revue Biomed ResearchInternational, les travaux de M. Séralini ont été cosignés par le Comité de recherche et d’information indépendant sur le génie génétique (Criigen). Ces travaux ont porté sur les 9 pesticides les plus vendus dans le monde : trois herbicides (Roundup, Matin E1, Starane 200), trois insecticides (Pirimor G, Confidor, Polysect Ultra) et trois fongicides (Maronee, Opus, Eyetak). Chaque produit a été testé in vitro sur des cellules humaines. Alors que les fabricants gardent le secret sur les adjuvants utilisés ou les déclarent inertes, leur toxicité est prouvée, le Roundup  étant encore, de loin, le plus toxique de tous.

 

Qu’attend-on pour réagir efficacement ? Il est maintenant impossible de balayer d’un revers de main les conclusions du professeur Séralini d’autant plus que l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est venu légitimer les graves dangers que font peser ces pesticides sur notre santé, causant de plus en plus de maladies.

lJean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La Feuille d'Hector après le 9 juin 2013
commenter cet article

commentaires