Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 00:02

Aujourd’hui nous publions l’interview d’une ancienne élève de Jean-Paul qui n’a jamais été entendue par les gendarmes mais qui a désiré nous livrer son point de vue en répondant à quelques questions. Nous l’en remercions vivement. 

 

Bonjour,

 

- Vous êtes une ancienne élève de Jean-Paul Degache. Quelles années avez-vous été en classe avec lui ?

 

De septembre 2001 à février 2002. Je fais partie de la dernière classe que Jean-Paul a eue.

 

- Pouvez-vous nous raconter vos souvenirs sur cette journée du 7 février 2002, celle où Jean-Paul n’est pas venu vous faire classe ?

 

Je me souviens assez bien de ce 7 février 2002 au matin, lorsque la personne qui s’occupait de l’informatique nous a annoncé que Jean-Paul ne viendrait pas nous faire classe. Nous lui avons demandé la raison de son absence, et il nous a répondu que Jean-Paul était malade. Lorsqu’il nous a dit cela, je me rappelle qu’il me semblait peu sincère, je sentais qu’il y avait autre chose... Cette personne s’est donc occupée de nous cette journée puis un remplaçant est arrivé pour terminer l’année scolaire.

 

En rentrant chez moi le soir, j'ai tout de suite dit à ma mère: « Jean-Paul ne nous a pas fait classe aujourd’hui car il était malade ». Elle m’a répondu : « Tu sais, malheureusement, je ne crois pas qu'il était absent parce qu’il était malade mais parce qu’il s’est fait arrêter par les gendarmes en allant à l’école ». Je ne m’attendais pas à une telle réponse de sa part !

 

- Vous savez que l’on a reproché à Jean-Paul d’être trop affectueux avec ses élèves. L’était-il avec les élèves de votre classe ?

 

Oui, je sais qu’il y a eu ces reproches. Néanmoins, dans ma classe par exemple, je me souviens que lorsque l’on avait terminé de réciter une poésie, Jean-Paul posait la main sur notre épaule en guise de “félicitations”, ce qui est pour moi tout à fait normal ! On peut dire qu’il était affectueux, certes. Pour moi être trop affectueux correspondrait à faire un « câlin » à un élève mais cela je ne l’ai jamais vu faire !

 

- Comment ressentiez-vous ces gestes de « félicitations » ?

 

Pour moi, j’appréciais le fait que notre instituteur nous encourage ; c’était un instituteur très sérieux dans son travail.

 

- Avez-vous remarqué un comportement ou des gestes douteux de sa part ?

 

Aucun, son comportement m’était tout à fait normal. Je n’ai jamais vu aucun geste douteux de sa part. De plus, je suis partie en classe de neige, en janvier 2002, et je n’ai jamais douté de lui à un seul moment. Les sorties proposées par Jean-Paul demeurent encore de superbes souvenirs.

 

- Quelle est votre opinion générale sur cette affaire ?

 

Ce que je peux dire, premièrement, c'est l'absurdité de beaucoup de choses. Je ne comprends déjà pas pourquoi les accusatrices l'ont accusé si tardivement, 20 années après avoir été en classe avec Jean-Paul, si ce n'est plus.

Je le redis, je n'ai jamais eu un seul soupçon sur Jean-Paul et son travail.

Aujourd'hui, étant devenue une femme, je pense qu'il y a eu beaucoup trop d'exagération vis-à-vis de l'interprétation de certaines choses, notamment de faits et gestes.

Par ailleurs, pourquoi ces filles disant avoir subi des attouchements voire des viols ont continué de s'approcher volontairement de Jean-Paul en allant par exemple à l'école ou en faisant du sport ?

Il y a trop de confusions dans cette affaire...

 

- En parlez-vous avec d’autres personnes qui ont été dans la classe de Jean-Paul et si oui, quels sont leurs avis ?

 

Oui, j'en parle souvent avec une ancienne élève de Jean-Paul et qui a été dans sa classe  en même temps que certaines accusatrices. Elle a été en classe 2 ans avec lui et n'a jamais vu d'attouchements ou quoi que ce soit de la part de Jean-Paul. Pourtant elle était dans une classe avec certaines accusatrices. Après son C.M.2, elle a même passé des moments avec certaines de ces personnes, qui ne lui ont jamais dit quoi que ce soit. On se pose souvent la question : pourquoi nous les autres élèves n'avons rien vu ? Même pas une seule fois ? Comment se fait-il si cela se passait en pleine classe ?  

Lorsque l'on était en classe par exemple, un élève venait réciter une poésie, les autres camarades regardaient cet élève réciter. Alors les autres élèves auraient vu s'il se passait quelque chose d'étrange et au moins un en aurait parlé à un adulte. De plus, comment un élève peut-il réciter tout en se faisant tripoter ??? C’est IMPOSSIBLE.

 

- Si vous aviez aujourd’hui un message à faire passer à Jean-Paul, qu’est-ce que vous lui diriez ?

 

La seule chose que je tiens à lui dire est de garder le moral et d’être le plus courageux possible. Je sais qu’il reçoit un grand nombre de courriers, dont les miens, qui lui montrent tout le soutien et toutes ces personnes qui sont avec lui.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires