Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 23:01

Au pays du long nuage blanc (Éditorial du 14/10/2011)

 

Encore une bonne semaine et la Nouvelle-Zélande, « le pays du long nuage blanc », sera à la veille de la grande finale prévue le dimanche 23 octobre à 10 h (heure française), dans l’Eden Park d’Auckland, un stade de 60 000 places.

Ce pays du bout du monde, dernier grand territoire peuplé par les occidentaux mais découvert par les Polynésiens et colonisé par les Britanniques, compte aujourd’hui 4,4 millions d’habitants répartis sur deux grandes îles, celle du nord et celle du sud. Là-bas, la nature est somptueuse, préservée, avec des volcans, des fjords, des baies abritées et beaucoup de végétation. Si les Néo-Zélandais adorent les chevaux, ils aiment aussi le cricket et surtout le rugby à XV, le sport des colons britanniques pratiqué par tous. Depuis 1905, l’équipe nationale s’habille tout en noir. Ce sont les fameux All Blacks. Ils portent la fougère argentée comme emblème.

L’événement sportif ne doit pas nous faire oublier Christchurch, ville dévastée par un tremblement de terre de 6,3 sur l’échelle de Richter, le 22 février 2011. 75 personnes y ont laissé la vie. Cette importante ville de l’île Sud qui devait accueillir deux quarts de finale, est en pleine reconstruction. Comment ne pas évoquer enfin le fameux Haka (Ka Mate ! Ka Mate ! C’est la mort ! C’est la mort ! Ka Ora ! Ka Ora ! C’est la vie ! C’est la vie !), un rite ancestral de la tribu Ngati Toa qui est leur propriété intellectuelle. Les All Blacks se sont engagés à le pratiquer avec respect. 

 

Plus près de nous, la bataille contre l’exploitation des gaz de schiste vient d’obtenir l’abrogation de trois permis de recherche à Nant (Aveyron) , Villeneuve de Berg (Ardèche) et Montélimar (Drôme) mais la lutte  est loin d’être terminée parce qu’il reste encore soixante et un permis toujours valides dont plusieurs à Alès (Gard).

 

Les chiffres de la semaine

La répression exercée par le régime de Bachar al-Assad a fait 2700 morts en Syrie, depuis le mois de mars.

 

64 500postes ont été supprimés  dans l’Éducation Nationale, depuis 2007.

 

Le budget 2012 prévoit 14 000 nouvelles suppressions d’enseignants.

 

8000 personnes meurent chaque année à cause de la mauvaise prise de médicaments (erreurs, surdosages, effets secondaires).

 

Une panne géante a privé 10 millions de chiliens d’électricité pendant plusieurs heures, le 24 septembre.

 

2h 03’ 38', c’est le nouveau record du Marathon établi par le kenyan Patrick Makau au marathon de Berlin.

 

Jean-Paul

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 23:01

Jean-Paul nous a sollicités afin de vous annoncer le passage de Pierre-Louis Chevalier, personne intervenant au centre scolaire  de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, à l’émission de télévision Salut les Terriens animée par Thierry Ardisson. Ce programme qui débute à 19 heures sera diffusé ce samedi 22 octobre sur Canal+ (en clair).

 

A partir de 20 heures, Pierre-Louis Chevalier interviendra sur la thématique des Roms en compagnie de Léonard Sandu, jeune homme vivant actuellement dans un campement à Montpellier. Pour information, voici un article concernant l'engagement de Pierre-Louis auprès de la population de ce camp.

 

Jean-Paul nous fait part de ce programme puisqu’il s’agit d’une question de société sujette à de nombreux débats et polémiques comme on peut le constater lors des évacuations de camps par les forces de l’ordre.  

C’est également parce qu’il apprécie énormément ce professeur de philosophie, retraité de l’Education Nationale, qui a récemment cessé ses cours à la Maison d’arrêt de Villeneuve puisque l’administration pénitentiaire vient de décider de ne plus payer certains intervenants extérieurs !

 

 

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 23:01

Le Sénat bascule.

Public et privé dans la rue (Éditorial du 7/10/2011)

 

Le basculement du Sénat à gauche est un événement qui mérite notre attention parce que cela n’était pas arrivé depuis le début de la Ve République, en 1958, dans cette assemblée mal connue qui se renouvelle par tiers tous les trois ans et pour laquelle votent ceux que l’on appelle les grands électeurs (conseillers généraux, maires et représentants des conseils municipaux). Le Sénat représente les collectivités locales, le territoire, alors que les députés, à l’Assemblée Nationale, s’expriment au nom du peuple. En tant que seconde chambre du Parlement, le Sénat tempère les décisions de l’autre assemblée, servant de contrepoids lors de l’élaboration des lois. Dernier point à souligner, le cumul des mandats reste toujours un problème que certains élus n’arrivent pas à résoudre, une même personne pouvant être député ou sénateur et en même temps maire d’une grande ville ou président d’une région ou d’un département. Le partage des responsabilités et la limite du nombre de mandats successifs sont une garantie de bon fonctionnement d’une démocratie.

Une autre actualité fait bouger un peu partout en France, depuis la fin du mois de septembre. Les enseignants ont tiré le signal d’alarme car leurs effectifs fondent alors que le nombre d’élèves ne cesse d’augmenter. Depuis longtemps, le public et le privé ne s’étaient pas retrouvés ensemble dans un même mouvement de protestation.

Toujours au plus haut sommet de l’État, les affaires se succèdent avec ce financement occulte de la campagne électorale de M.Balladur, en 1995. De révélation en révélation, tout cela prend un caractère de plus en plus nauséabond.

 

Plus proche de nous, le 22 septembre et le 6 octobre, Frédéric Grosse, archéologue et préhistorien, est venu présenter cette science qui permet de découvrir comment vivaient ceux qui nous ont précédés. Mme Tourné, du SPIP, organise une autre conférence le 20 octobre. Il n’est pas trop tard pour se faire plaisir en partant explorer le passé pour savoir d’où l’on vient et essayer de comprendre où nous allons, tout en dégageant des perspectives touristiques et économiques et, pourquoi pas, se découvrir une passion ?

 

Les chiffres de la semaine

 

12 267 points ont été marqués par les All Blacks en match international, depuis 1884 et ils en ont encaissé deux  fois moins…

100millions d’euros seront versés par Adidas à la Fédération Néo-Zélandaise pour dix ans (2008 -2018) de contrat. Pour une même période, Chelsea perçoit 115 millions d’euros.

95 000 visiteurs sont attendus en Nouvelle-Zélande pour la durée de la Coupe du Monde de rugby, dont 10 000 Français.

2 400 journalistes venant de 55 pays différents sont en Nouvelle-Zélande pour couvrir la Coupe du Monde de Rugby.

180 000 € sont promis à chaque joueur du quinze de France en cas de victoire en finale le 23 octobre à Auckland (140 000 € en cas de défaite).

 

Jean-Paul

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 23:01

Régulièrement, nous vous proposons des extraits de courriers reçus par Jean-Paul. Aujourd'hui, les passages que vous allez lire sont destinés à son épouse. Nous remercions Brigitte qui a bien voulu que son texte soit diffusé.

 

Bien chère Ghislaine,

 

            J’écris ce mot sur un coin de table, avant de descendre la Cance en pensant à toi, à Jean-Paul et à vous tous (dont je fais partie) qui vous battez contre une terrible injustice. Comment ne pas sombrer dans le désespoir quand à toutes les humiliations endurées s’ajoute la suppression de parloirs !

 

            Sache que nous ne vous oublions pas. Les textes de Jean-Paul sur le blog, tous ses comptes-rendus de lecture sont autant de fils qui nous relient à lui et je me demande parfois si ce n’est pas lui, qui avec sa ténacité, encourage ceux qui sont censés le soutenir. […]

           

            Je lui ai envoyé quelques cartes pendant les vacances en lui promettant une lettre dès ma reprise. Et c’est lui qui m’a écrit !

 

            Courage, Ghislaine. Il faut rester forte pour obtenir la réhabilitation de Jean-Paul mais aussi pour entretenir son courage à lui. Prends bien soin de toi.

 

            Je t’embrasse en attendant de le faire autrement que par lettre.

 

Brigitte

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 23:01

Le 11 octobre n'est pas une date anodine pour Jean-Paul et sa famille. Celle-ci correspond à l'anniversaire de sa petite-fille Emma. Ce sera la deuxième fois consécutive qu'il sera privé de cet évènement si important dans la vie d'un enfant. Alors comment ne pas être enragé face à cette injustice qui a rendu aveugle les "professionnels" de l'institution judiciaire ?  Comment ne pas être en colère contre ces personnes ayant faussement accusé leur ancien professeur ? Impossible ! Ces jours volés à un innocent sont à jamais perdus 

 

Malgré cela, bon anniversaire ma petite Emma et dis-toi bien que tu as un papi EXTRAORDINAIRE qui tiendra le coup quoi qu'il arrive pour être à tes côtés le plus rapidement possible.

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 23:01

Nous retrouvons aujourd'hui l'éditorial rédigé par Jean-Paul pour le journal de la Maison d'arrêt.

 

Continuité et changements (Editorial du 30/09/2011)

Avec ce numéro 740, La Feuille d’Hector reprend son rythme de croisière mais ne peut pas encore paraître sous sa forme habituelle à cause des travaux d’aménagement dont nous avons parlé dans le numéro précédent. Passés les quelques jours nécessaires pour l’installation, toute l’équipe de rédaction, très motivée, est heureuse de travailler avec un nouvel enseignant, Damien, à qui nous souhaitons la bienvenue. Malgré des conditions matérielles un peu chaotiques, il a pris le relais d’Annie qui n’hésite pas à venir une demi-journée, chaque semaine, pour travailler avec nous. De plus nous avons pu faire connaissance avec le créateur du journal, Tony, qui, bien qu’à la retraite, vient aussi collaborer régulièrement avec toute l’équipe. Chacun l’aura compris, La Feuille d’Hector s’inscrit dans la continuité mais n’hésitera pas, au fil des semaines, à rénover sa maquette pour proposer une lecture plus agréable et plus efficace.

 

Personne n’a échappé au cours de ce mois de septembre aux commémorations d’événements aussi dramatiques que le 11 septembre 2001 suivi quelques jours après par la catastrophe d’AZF, à Toulouse…Pourtant, il est bon de souligner aussi qu’il y a 30ans, l’Assemblée Nationale abolissait la peine de mort à la demande de Robert Badinter alors que 63% des Français étaient favorables à la guillotine. 363 députés votaient l’abolition contre 117 qui s’y opposaient. Dans la foulée des primaires socialistes, la France s’est mise en pré-campagne pour les présidentielles de 2012 mais les conséquences de l’affaire DSK n’ont pas fini d’influencer l’actualité.

 

Il faut aussi évoquer la demande déposée à l’ONU pour que la Palestine soit enfin reconnue officiellement  comme un état. Ce qui paraîtrait une nécessité est loin d’être évident pour tout le monde puisque même le Hamas, au pouvoir à Gaza, refuse cette reconnaissance alors que 5000 Palestiniens vivent sans papiers parce qu’Israël conserve leurs documents d’identité…  

 

Jean-Paul

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 23:01

Histoire du méchant loup, 3000 attaques sur l’homme en France, XVe-XXe siècle de Jean-Marc Moriceau chez Fayard, 2007, 623 pages.

 

6a00d83451957369e200e54f4340728834-640wi.jpgRefusant de minorer ou de nier les prédations exercées par les loups sur les humains, Jean-Marc Moriceau est l’auteur d’un extraordinaire travail de recherche qui permet de se faire une idée la plus précise possible sur ce sujet.

Dans cette nouvelle édition corrigée et augmentée, un livre impressionnant de plus de 600 pages, le lecteur découvre les habitudes de ceux qui nous ont précédés, le fonctionnement de la société et surtout les réactions de la population devant des attaques bien réelles mais qu’il s’agit avant tout d’analyser pour éviter de tomber dans le piège des superstitions et autres croyances irraisonnées.

Jean-Marc Moriceau, documents à l’appui, nous emmène à travers tout le pays, s’appuyant sur les seuls récits disponibles jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, ceux établis par les curés de campagne. La plupart du temps, l’imagination prenant le dessus, les méfaits des loups anthropophages étaient attribués à un seul animal malfaisant, insaisissable. L’imagerie populaire aidant, une représentation de plus en plus féroce atteint son paroxysme avec la Bête du Gévaudan (1764-1767). La presse aussi, dès 1632 (La Gazette) s’est chargée de médiatiser la férocité des loups.

En fait, si certains loups ont pris goût à la chair humaine, c’est la faute des guerres et batailles incessantes qui ont égrené les siècles, laissant sur les champs de bataille, quantité de cadavres sans sépulture. S’ils nettoyaient le terrain, les loups, ensuite, cherchaient à prélever leur nourriture sur les vivants, hélas. L’exemple le plus célèbre de cadavre dévoré par les loups sur un champ de bataille est celui de Charles le Téméraire retrouvé nu et à moitié mangé, deux jours après la bataille de Nancy, le 5 janvier 1477.

Les autres attaques des loups sur les humains relèvent de loups enragés. Contrairement au loup anthropophage qui attaquait les plus faibles, les femmes et les enfants principalement, le loup enragé s’en prend à n’importe qui, infligeant d’atroces morsures sans dévorer sa victime. Une seule attaque pouvait se révéler être un véritable fléau parce que les conséquences étaient abominables à cause de cette maladie que l’on ne savait pas encore soigner. Jean-Marc Moriceau consacre une bonne partie de son étude à l’évolution de la rage et aux façons de lutter contre elle.

Cette « Histoire du méchant loup » permet de s’informer et surtout de dédramatiser le débat sur un sujet abordé sans œillères et avec le maximum de documents étudiés et reproduits dans le livre. En un peu plus de 500 ans, les loups ont fait un peu plus de 3000 victimes (1857 pour les prédateurs et 1201 pour les enragés). Rapporté à la mortalité importante durant cette période (chutes, noyades, maladies, etc…), ce nombre n’est finalement pas trop important.

 

Jean-Paul

Un grand merci à Nicole qui m’a permis de me documenter sur un sujet rarement abordé avec autant d’objectivité et de rigueur.

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 23:01

Certains ont peut-être déjà lu ce texte que Bernard a laissé en commentaire de la réaction de Jacqueline et Jean-Pierre.  Son message à destination de Jean-Paul nous a également beaucoup touché et nous souhaitions vous le faire partager. Ainsi nous intégrons ce commentaire à l'article d'aujourd'hui. Si d'autres veulent également apporter leur témoignage, vous pouvez nous les faire parvenir par mail.

 

Samedi, Y. et moi,  nous étions à Arras. Ce fut une journée empreinte de chaleur humaine et de convivialité, de celle qui font aimer la vie. Nous avons eu le plaisir immense de rencontrer ta large famille et tes amis fidèles. La rencontre avec Ghislaine et Simon avec qui j’avais seulement eu des échanges de mails, fut particulièrement émouvante. C’était notre première participation à ces regroupements de soutien pour défendre et clamer encore et encore ton innocence et nous avons vraiment été très touchés par l’accueil qui nous a été réservé. Tes frères et sœurs sont venus nous chercher pour nous inviter à leur table et tout le monde nous a rapidement intégrés. Même mon épouse qui ne joue jamais à la pétanque a apprécié l’ambiance bon enfant qui a présidé à la rencontre festive.


De toi, il a été question en permanence. Tu nous manquais mais tu étais tellement présent dans tous les cœurs. Cette journée m’a encore appris sur tes qualités humaines, car, tous ces gens que nous avons rencontrés étaient fidèles à ce que tu es vraiment, fidèles à ton image, celle d’ un homme chaleureux, qui place les valeurs humaines et la convivialité au-dessus de tout, tout le contraire de celui que la société a condamné injustement  et sans raison, peut être tout simplement pour avoir voulu les inculquer avec passion aux enfants dont tu as eu la charge. Il est vrai que cette société d’aujourd’hui a été façonnée sciemment pour être manipulable  et manipulée à souhait. On a divisé pour mieux régner, on a développé la haine, institutionnalisé l’envie, le besoin futile et la jalousie au détriment de la solidarité et de l'amour du prochain, on a effacé l’humain derrière le profit et, dans cette société sans âme, donc sans état d'âme, les gêneurs comme toi et moi, il convient de les écarter à tout prix pour qu’ils ne s’attardent pas trop à réveiller les consciences.

 

Ce samedi, nous étions bien dans notre tête, bien dans notre peau, au milieu de ces irréductibles Gaulois qui luttent  pour ta réhabilitation et qui ne lâcheront jamais.

Bernard

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 23:01

Partie 1

 

Mais nous sommes conscients que lorsqu’il s’agit d’affaires de mœurs dans lesquelles des enfants peuvent être de possibles victimes, les principes relatés ci-dessus ont tendance à disparaître en France. Les affaires Sécher, Iacono, Degache et bien d’autres ont démontré que l’émotionnel l’emportait sur le rationnel et que, malgré l’absence de preuves et les nombreuses incohérences des accusations, l’institution judiciaire préférait condamner des innocents injustement accusés.

 

La première différence majeure porte sur la composition des tribunaux : en France, les citoyens tirés au sort sont amenés à juger les procès en assises depuis la Révolution Française ; le Président de la République souhaite d’ailleurs que ces jurés populaires soient introduits en correctionnel.

 

Au Canada, cela est différent puisque majoritairement, ce sont des juges professionnels. Quelques exceptions existent comme on peut le lire sur le site du Ministère de la Justice : « toute personne accusée d’une infraction criminelle passible d’une peine d’emprisonnement de cinq ans ou plus a droit à un procès devant jury ; dans certains cas, une personne accusée d’une infraction criminelle passible d’une peine d’emprisonnement de moins de cinq ans peut avoir le droit de choisir un procès devant jury ; enfin certaines affaires civiles peuvent aussi faire l’objet d’un procès devant juge et jury. »

 

Alors pourquoi souligner cette différence ? Nous nous sommes rendu compte lors des deux procès concernant Jean-Paul Degache que les débats n’avaient pas été équitables.  Chacune des Présidentes a mené les débats sans que les nombreuses incohérences de cette affaire puissent bénéficier à l’accusé. Certaines preuves matérielles comme le bureau ou la vidéo 3D reconstituant la salle de classe n’ont pas pu être présentés avant la plaidoirie finale. A cela il faut ajouter la passivité des 9 jurés du procès de 2007 et des 12 jurés de 2010 : aucune intervention de leur part durant les cinq jours de débat et au final, deux condamnations sans que l’on sache exactement ce qui a motivé leur décision. Aurait-on vu un déroulement différent si plusieurs magistrats professionnels avaient eu en charge le procès Degache ? Il est impossible de savoir mais on peut penser qu’il s’agit d’une question de mentalité. En France, tous les procès montrent une confiance aveugle  envers les enquêteurs et les « experts » notamment psychologues. Les juges ne remettent quasiment jamais en cause leur travail. Les rares fois où cela se produit c’est lorsqu’une accusatrice revient sur sa parole, avoue qu’elle a menti et que les médias prennent le relais. L’affaire d’Outreau ainsi que celle de  Madeira le confirment.  

 

Partie 3

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 23:01

Un couple d'amis de Jean-Paul nous a fait parvenir ce message et nous souhaitons vous le faire partager. Si vous aussi, vous avez envie de nous faire parvenir votre ressenti sur cette journée du 1er octobre, nous vous encourageons à le faire. 

 

Chers Amis, 


Juste quelques mots pour vous remercier pour la belle journée que nous avons passée tous ensemble hier à Arras autour de Jean-Paul.


Une réussite à tous les niveaux ! Tout était avec nous, la météo, l'amitié, la convivialité,  il n'y avait que des gens sympas, simples et sincères, le lieu aussi : un grand merci à la personne qui a permis de mettre à disposition de l'Association ce magnifique endroit où nous étions si bien. Personnellement, j'étais ému, fier et heureux à la fois de pouvoir partager une si belle journée avec tous ces amis. Jean-Paul était avec nous...


Nous étions si bien "entre Amis" que cela se sentait ; toute la journée, la bonne humeur a plané sur ce rassemblement ; l'ambiance était belle et bien réelle ; une preuve s'il en faut une : que ce fut pénible de se séparer le soir, même une fois la nuit tombée.

 

Nous avons même ri malgré la gravité de cette pénible et insupportable situation pour Jean-Paul et tous les siens. Mais nous avions, toutes et tous au fond de notre petite tête, une pensée pour "notre Ami" qui est loin là-bas injustement enfermé à cause de la bêtise et de la méchanceté humaine.

 

Merci encore pour cette belle journée,
Jacqueline et Jean-Pierre

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article