Témoignage d'un ancien élève de Jean-Paul

Bonjour,


J'ai été dans sa classe de CM1/CM2 de 1992 à 1994. J'ai participé au vote pour choisir de faire le voyage en Tunisie (le premier qu'il a organisé). Les gendarmes ont jugé qu'il n'était pas intéressant de me demander mon avis sur Jean-Paul, d'une part parce que j'étais un garçon, et d'autre part parce que j'étais dans sa classe en même temps que sa nièce. Et en plus je n'ai rien à dire à charge, alors vraiment, ça ne les intéresse pas.

La nouvelle de sa condamnation m'a fait un choc, parce que je n'ai jamais pensé qu'il aurait pu faire ce dont on l'accuse, et que ces accusations ne semblent pas fondées. Je pense toujours qu'il n'a rien fait de tout cela. J'ai été très loin de Sarras, aussi, et occupé par bien d'autres choses. Seuls mes parents m'ont, de temps en temps, informé des accusations portées contre Jean-Paul.

Les deux années que j'ai passées avec Jean-Paul ont été très enrichissantes pour moi. C'est l'époque où j'ai commencé à lire beaucoup de livres, commencé à m'intéresser aux sciences. Avec Jean-Paul, j'ai eu l'occasion pour la première fois de travailler sur un ordinateur, puisque toute la classe avait participé à la rédaction du compte-rendu du voyage en Tunisie, sur les ordinateurs Thomson de l'école.

La classe était plutôt calme, avec 2 ou 3 éléments perturbateurs, certes, mais assez soudée. Jean-Paul était l'instituteur idéal, attentif avec tout le monde, avec le souci de nous faire prendre des responsabilités (je me souviens particulièrement du vote pour le choix du voyage de classe, et de la rédaction du compte-rendu par équipes).

Le niveau de la classe était certainement bon, en tout cas moi je n'ai pas eu de problèmes de niveau à l'entrée en sixième.

Jean-Paul avait aussi organisé une sortie à vélo au barrage d'Arras, avec visite du barrage. Il avait pris toutes les précautions nécessaires, en nous entraînant tous d'abord (c'est un grand cycliste, il s'y connaît), et il me semble qu'il y avait une voiture derrière nous pour signaler aux automobilistes qu'il y avait un groupe de cyclistes.

Je trouve ça génial qu'il ait fait tout cela, parce que ça permettait à ceux qui n'avaient jamais fait de vélo de s'y mettre, tranquillement, avec les copains/copines, en prenant son temps. Et la visite du barrage, ça permettait de voir que l'électricité ne se produit pas de façon magique, et on a pu voir à quoi ressemblaient les turbines (à part en photo, je n'ai jamais revu ça depuis).

Jean-Paul faisait aussi beaucoup d'efforts pour que tout le monde puisse participer aux activités qu'il proposait. Par exemple, pour le vélo, il a passé beaucoup de temps à entraîner ceux/celles qui n'avaient pas l'habitude. Pour le voyage il a fallu convaincre les parents qui étaient réticents à envoyer leurs enfants en Tunisie, et même, je crois, proposer une aide financière à certains.

Enfin, pour résumer, je crois bien que ces deux années avec Jean-Paul ont été les meilleures de toute ma scolarité : pas de problèmes de compréhension, parce que Jean-Paul faisait attention à ce que chacun suive bien, et pas de problème avec les élèves, parce que Jean-Paul veillait à la bonne entente entre les élèves.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Noodle -  Hébergé par Overblog