"Tellement fier de toi..."

  • Les amis et proches de Jean-Paul Degache
  • Messages d'humeur

Mon très cher petit Papa,

 

Nous sommes bien rentrés hier soir de Montpellier.

 

Aujourd’hui cela fait 370 jours que je peux te voir seulement une fois par semaine et uniquement dans un espace minuscule où chaque minute est comptée. Je n’arrive toujours pas à le croire !!!

 

Je voulais souligner à travers cette lettre qui constitue également un témoignage pour le blog, ton courage et ta force face à ce calvaire que tu subis depuis trop longtemps maintenant. Tant de jours où tu as été privé des simples moments du quotidien, de tes proches, de la liberté. Mais tu continues à tenir. Je suis tellement fier de toi. Je me rappelle qu’après ta sortie de la maison d’arrêt de Privas fin 2007, tu n’avais mis que quelques jours pour retourner, la tête haute, faire les courses à Sarras et Saint-Vallier. A aucun instant tu n’as baissé la tête et les bras. Et je suis persuadé que cela sera de même lorsque tu sortiras définitivement cette fois ! Tu clames haut et fort depuis 14 ans ton innocence et nous savons que ces accusations dont tu fais l’objet ne tiennent pas la route : aucun témoin et tellement d’incohérences…

 

Si nous avons ouvert ce blog avec Arnaud et Christian, c’est évidemment pour que l’on n'oublie pas à travers ton exemple, qu’un citoyen français, INNOCENT, peut être à n’importe quel instant de sa vie mis en prison. Je te le répète sans cesse mais être ton fils est une très grande fierté. J‘ai toujours été admiratif de tes engagements pris à l’école et dans les diverses associations auxquelles tu as adhéré. Une partie de ton temps, tu le consacrais aux autres sans oublier le bien-être de tes proches et évidemment de tes enfants. Avec Ghislaine, tu m’as fait découvrir tant de domaines qui sont devenus naturellement des passions et même mon métier… : ainsi j’ai su très vite vers quelle voie professionnelle j’allais me diriger. Je me rappellerai toujours de ce voyage à Berlin, quelques mois après la chute du mur, alors que je n’avais que 10 ans ! Les restes du mur, les villes de l’ex-RDA avec leurs « Trabants » et l’histoire de l’Europe qui était là en train de se faire devant moi…  

 

Mais depuis 1997, tout a basculé suite aux évènements que nous ne cessons de relever et d’analyser sur ce blog. Mais cela a conforté mon admiration envers toi. Convaincu que l’institution judiciaire ne condamnerait pas un innocent, tu t’es battu pour ton honneur mais aussi pour ta famille et tes proches. Il est évident que ton et notre regard sur la nature humaine a bien changé depuis. Toi le premier ; toi qui faisais confiance à l’être humain et à sa sincérité, tu as été berné par des personnes qui doivent être relativement mal à l’aise aujourd’hui. Mais encore une fois on va se battre avec toute la famille et tous les amis qui nous entourent ! On ne lâchera JAMAIS.

 

Je t’embrasse et te dis à très vite.

 

Simon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Noodle -  Hébergé par Overblog