Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 05:34

Je suis une ancienne élève de Jean Paul, que j'ai eu comme instituteur en CM1 et CM2 de 1983 à 1985.

 

A mon tour, j'ai envie de faire part de mon témoignage sur ces 2 années scolaires passées dans sa classe. Jean-Paul était un enseignant très proche de ses élèves, il était très attentif à l'épanouissement de chacun, il savait trouver les mots pour nous rassurer. Je me rappelle de l'année de CM1 où l’on effectuait des sorties à ski à Presles. J'avais une trouille d'enfer de la première sortie et je me souviendrai toujours de Jean-Paul se penchant sur mon bureau pour me dire: "comment, tu ne veux pas venir faire du ski ?" Je ne sais plus quels arguments il avait utilisé mais j'étais partie confiante et ça s'était très bien passé. Je garde un très bon souvenir de ces sorties. Pourtant depuis j'ai refait du ski et réellement je n'aime pas ça !

 

Je pourrais également parler de la classe découverte à Beauchastel, où grâce à Jean-Paul qui prenait du temps sur sa vie de famille, nous avions passé un excellent séjour. C'est un souvenir inoubliable à 10 ans de partir 15 jours loin de sa famille, de profiter des nombreuses activités, de passer plein de temps avec les copains et copines, d'un séjour à Annonay aussi, en CM1  où nous avions pratiqué la photo et l'informatique. Jamais durant ces séjours, il n'a eu envers nous des gestes déplacés, il se tenait à l'écart des sanitaires quand nous prenions les douches, il passait le soir dans les chambres nous dire bonne nuit à la cantonade. Si un coup de blues se faisait sentir, hop, Jean Paul avec son énergie habituelle, savait consoler et redonner le moral.

 

En classe, on ne s'ennuyait jamais, les journées se terminaient souvent en chansons. Je me souviens d'une fois où Jean-Paul chantait avec beaucoup d'entrain lorsqu’une dame de service qui passait par là s'était arrêtée et s'était mise à danser et à imiter Jean Paul derrière la vitre. Ces fameuses vitres qui permettaient de voir toute la classe et ce qui s'y passait. Jean Paul ne la voyait pas et continuait pendant que nous rigolions.

 

Certes, il arrivait à Jean Paul de nous poser la main sur l'épaule lorsque nous venions montrer un cahier, mais il n'y avait pas de mal à cela. A l'époque les relations adulte-enfant n'étaient pas encore sous le sceau de la méfiance et de la suspicion.

 

Des souvenirs de Jean Paul à l'école, j'en ai plein, deux années à 9 et 10 ans, ça ne s'oublie pas, il serait inutile de tous les raconter. Mais le meilleur souvenir, et la plus grande reconnaissance que j'ai vis à vis de Jean Paul, c'est pour le 15 juillet 2000, date à laquelle Jean Paul a accepté de célébrer mon mariage. Il a été grandiose dans son rôle, gentil, drôle, émouvant...je sais qu'il avait été heureux de tenir ce rôle pour nous et je l'en remercie encore aujourd'hui.

 

Ci-joint une photo en souvenir. Et puis je tiens à dire qu'on ne demande pas à quelqu'un de faire office de maire quand il y a un doute sur son intégrité et pourtant en 2000, le début de ce cauchemar avait déjà commencé. Pour moi, l'innocence de Jean Paul ne faisait aucun doute à l'époque et aujourd'hui encore.

 

Sans titre-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires

Charlotte 19/12/2010 23:40



Très bel article :-)


Mais l'injustice derrière me rend furieuse...



Les amis et proches de Jean-Paul Degache 26/12/2010 15:44



Ce qui nous rend davantage furieux, c'est le fait que ces témoignages n'ont pas été entendus et ont été balayés par l'Institution judiciaire...