Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 11:24

            Ce lundi, nous avons décidé de vous retranscrire au mieux le déroulement et le fonctionnement des parloirs.

 

            Tout d’abord, il faut savoir que quand une personne est incarcérée elle doit attendre près de 2 semaines avant d’avoir la moindre visite de l’un de ses proches. C’était le cas de Jean-Paul à Privas en 2007 puis à Nîmes en 2010. Le détenu peut seulement s’entretenir avec une assistante sociale qui dès lors donne des nouvelles par téléphone à la famille.

 

            Celle-ci doit très rapidement constituer des demandes de permis de visite individuels. Une fois validés par le Service des parloirs, il faut prendre les rendez-vous par téléphone. On imagine souvent, à tort, que tout le monde peut rendre visite à un détenu mais c’est loin d’être le cas. Actuellement même les amis proches de Jean-Paul se voient refuser leurs permis !

 Nimes

Entrée de la Maison d'arrêt de Nîmes

 

             

            Les jours, la fréquence hebdomadaire des visites, les horaires et la durée des parloirs varient selon les Maisons d’arrêt. A Nîmes, la durée du parloir était de 30 minutes, à ¨Privas de 45 minutes alors qu’à Villeneuve-lès-Maguelone elle est soit de 45 minutes soit d’1h15. Chaque parloir est limité à 2 adultes et un enfant.

 

            Quant à l’espace de rencontre avec le détenu, on note encore deux possibilités :

            - soit une salle avec de nombreuses tables où les détenus et leurs familles se rencontrent. Cela engendre une absence d’intimité et une qualité d’échange extrêmement précaire. C’était le cas à Privas.  

            - soit un petit « box » de 5-6 m2 avec une petite table et des chaises. Dans ces cas-là on apprécie le confort…

 

VLMLorsque l’on a un rendez-vous de fixé, on procède de la sorte : à Villeneuve-lès-Maguelone, nous devons arriver une ½ heure avant notre rendez-vous. Nous entrons ainsi dans la Maison d’arrêt pour nous soumettre au contrôle d’identité et de passer le portique afin de vérifier si l’on n’amène rien d’illicite. Une fois ces deux tâches effectuées, nous accédons à différentes salles pour enfin nous placer dans le « box » réservé. 20 minutes se sont ainsi écoulées avant d’atteindre ce box. A présent, nous attendons Jean-Paul. Au niveau des objets que l’on peut lui faire passer, tout est extrêmement règlementé : on peut seulement lui apporter des journaux, des livres à couverture souple et des vêtements dont la liste est établie.

Entrée de la Maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone

 

            Chaque fois que nous voyons Jean-Paul, vous imaginez le grand moment de bonheur que cela peut être pour nous. Les minutes s’écoulent évidemment très vite, trop vite ! Et c’est déjà la fin… Comme le disait si bien Eric « pendant le parloir c'est comme une embellie, mais juste après, l'amertume et la rancœur s'emparent à nouveau de moi ». C’est exactement cela. Alors notre Jean-Paul regagne sa cellule et nous nous attendons à nouveau que la fouille des détenus soit terminée. Nous sortons alors de la Maison d’arrêt. Trente minutes se sont à nouveau écoulées. C’est ainsi que nous quittons  la prison complètement vidés… pensant déjà à la semaine prochaine. Il faut à présent regagner nos domiciles qui ne sont pas à proximité.

 

            Pour terminer, vous vous demander peut-être pourquoi Jean-Paul est si loin de l’Ardèche. Il faut savoir que le détenu n’a pas la possibilité de choisir le lieu où il sera enfermé. A chaque instant, il peut être transféré et s’éloigner de sa famille ce qui est source de stress permanent. Chaque semaine, nous effectuons des centaines et des centaines de kilomètres, des heures et des heures de route avec par exemple au mois d’août les embouteillages récurrents du Sud de la France.

 

            Si vous avez des questions ou des remarques à faire sur cet article ou un autre, nous vous encourageons à laisser un commentaire (cliquez sur « Ecrire un commentaire » ci-dessous). Nous vous lirons et répondrons si besoin avec grand plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires