Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 10:29

Nous vous proposons de lire le dernier éditorial que Jean-Paul a réalisé pour l'hebdomadaire de la Maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Celui-ci n'est pas publié lors des périodes de vacances scolaires.

 

C’est l’été, lisez ! (Éditorial du vendredi 6/07/2012)

 

Réunis autour de la dernière émission de La Grande Librairie, sur France 5, plusieurs écrivains ont conseillé la lecture ou la relecture de titres classiques qui sont présents dans la bibliothèque de VLM. L’été qui vient de commencer, donne l’occasion de se plonger dans des récits ou des poèmes qui font la richesse de notre patrimoine littéraire.

 

Les Trois Mousquetaires (Alexandre Dumas). C’est une odyssée de la fidélité, de la chevalerie, prouvant que l’on est plus fort à plusieurs que tout seul. C’est le livre français le plus connu dans le monde. Il est conseillé par Erik Orsenna.

 

La Princesse de Clèves (Madame de Lafayette). Ce livre peut être lu à toute période de la vie. Il nous emmène à la cour de Henri II, à l’époque des Valois. C’est le premier grand roman psychologique et il est conseillé par Marie Darrieussecq.

 

Les Fleurs du Mal (Charles Beaudelaire). Cette œuvre est d’un grand classicisme  et d’une modernité folle, un mélange explosif qui ne cessera jamais de provoquer les lecteurs. Conseillé par Cécile Ladjali.

 

La Guerre et la Paix (Léon Tolstoi). Lire Guerre et Paix, c’est comme traverser une immense forêt. Cette fresque qui dépasse les 1 200 pages, décrit la guerre napoléonienne mais aussi celle, plus feutrée, qui se déroule dans les salons. Ici, le discours de Tolstoi est plus fort que Napoléon. Précisons que l’auteur a écrit sept versions de ce livre conseillé par Dany Laferrière.

 

Belle du Seigneur (Albert Cohen). En 845 pages, l’auteur a réussi une superbe fresque de l’éternelle aventure de l’homme et de la femme, un immense hymne à l’Amour.

 

L’écume des jours (Boris Vian). Écrivain plein d’humour côtoyant toujours l’absurde, Boris Vian était aussi ingénieur, trompettiste et critique de jazz, parolier et compositeur. Ce livre est adapté au cinéma en ce moment.

 

Toujours dans la même émission animée par François Busnel, des critiques littéraires et quelques libraires indépendants ont fait part de leurs coups de cœur de ces derniers mois. Parmi ces titres, quatre sont disponibles à la bibliothèque de VLM.

 

En vieillissant les hommes pleurent (Jean-Luc Seigle). Sur fond de guerre d’Algérie, une famille auvergnate découvre la télévision. Pour Albert, ouvrier chez Michelin, le monde bascule…

 

Ce qu’il advint du sauvage blanc (François Garde). Un jeune matelot français abandonné sur une plage d’Australie, est retrouvé 17 ans plus tard par un navire anglais. Il vit nu, tatoué, chasse, pêche, comme la tribu qui l’a recueilli mais il ne sait plus parler français et a oublié son nom. Inspiré d’une histoire vraie.

 

Le héron de Guernica (Antoine Choplin). Guernica, avril 1937, Basilio, jeune peintre, adore observer les hérons cendrés, dans les marais, aux portes de la ville mais les bombardiers allemands arrivent…

 

Pour finir, en pleine période du Tour de France, nous pouvons vous conseiller une superbe BD : L’Aigle sans orteils (Christian Lax). L’auteur nous ramène à l’époque héroïque, en 1907, au cœur des Pyrénées, pour nous faire vivre l’histoire superbe et émouvante d’Amédée Fario, héros magnifique d’un courage exceptionnel.


Jean-Paul

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires