Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:17

Vivre ensemble (Éditorial du vendredi 6/04/2012)

 

Après les évènements dramatiques qui ont marqué ce mois de mars 2012, il est rassurant de constater le calme avec lequel la population de notre pays a encaissé les chocs successifs de ces assassinats aussi douloureux qu’incompréhensibles.

Il ne faudrait pas que de tels drames déclenchent toujours plus de répression sous le poids de l’opinion publique. Or, une semaine après ces évènements, ce n’était pas la sécurité mais le chômage, le pouvoir d’achat et l’éducation que les Français plaçaient, à juste titre, en tête de leurs préoccupations. Cela révèle une maturité de bon aloi au moment où l’on pourrait craindre que la peur prenne le dessus sur la raison.

En effet, dans un pays où il devrait être possible de vivre ensemble, de débattre et de décider démocratiquement des orientations à prendre, les problèmes d’emploi sont essentiels. Logiquement, ils conditionnent le pouvoir d’achat et ne peuvent être résolus qu’au travers d’une éducation réussie. Cette formation de base dispensée par l’école mérite toujours plus de considération et donc de moyens afin de toucher toutes les composantes de notre société. Il est évident aussi que cela ne peut être définitivement acquis et que, tout au long de la vie, chacun doit chercher à se perfectionner.

Les semaines qui viennent vont être déterminantes quant à l’orientation choisie pour notre pays et chacun espère aussi que la vie quotidienne de tous ceux qui souffrent de la précarité, soit améliorée. La sécurité suivra naturellement.

Sur le continent africain, le Sénégal vient de donner au monde entier une belle leçon de démocratie permettant à d’autres pays d’espérer. Le net succès de Macky Sall, ex-premier ministre élu au second tour avec 68% des voix face à Abdoulaye Wade, est une très bonne nouvelle. Le président sortant, âgé de 86 ans et après douze années de pouvoir voulait s’accrocher encore pour effectuer un nouveau mandat. Il a su reconnaître immédiatement sa défaite. Reste maintenant un énorme chantier économique et social dans un pays où un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté mais le premier obstacle électoral ayant été franchi avec succès, nous ne pouvons que souhaiter bonne chance au Sénégal et à ses habitants.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires