Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 15:28

Croquer le millefeuille  (Éditorial du 20/06/2014)

 

Le découpage administratif de la France en 27 régions (22 en métropole et 5 outre-mer) avec ses 101 départements, sa quinzaine de métropoles, ses 2 581 communautés de communes et ses 36 681 communes va sûrement évoluer au cours des années à venir.

 

Cela couve depuis longtemps avec son lot d’annonces et de démentis mais la fermeté du Président de la République, François Hollande,  et de Manuel Valls, son Premier Ministre, semble lancer enfin ce toilettage indispensable qui commencerait à croquer le millefeuille administratif de la France.

 

Rien ne sera simple. Chaque fois que des limites de territoire sont tracées, surgissent des mécontents qui ont souvent de bons arguments à faire valoir. Il faudra écouter, débattre et surtout trancher pour que cette réforme, souhaitée par tous mais voulue par trop peu, devienne enfin effective.

 

La carte présentée au début de ce mois de juin, fait passer la France métropolitaine de 22 à 14 régions. Outre-mer, La Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane et Mayotte ne sont pas concernées. Avec Île-de-France, la plus peuplée de toutes les régions de l’Union européenne (12 millions d’habitants), 6 autres régions ne bougeraient pas : Aquitaine, Bretagne, Nord-Pas-de-Calais, Corse, Pays-de-Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Si certaines régions ne bougent pas, cela change ailleurs… Le gouvernement propose 7 regroupements, tous discutables sauf celui des deux Normandie. Il ne touche pas aux limites déjà définies, procédant ainsi à des collages : Poitou-Charentes avec Centre et Limousin, Basse et Haute-Normandie, Alsace et Lorraine, Picardie et Champagne-Ardenne, Auvergne et Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

 

Apparaissent alors de grands blocs dont le plus étendu serait Centre-Poitou-Limousin (81 903 km2), Guyane mise à part avec ses 83 534 km2. Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon arriverait au troisième rang avec 72 724 km2, devant Auvergne-Rhône-Alpes (69 711 km2, la plus petite restant Mayotte avec 376 km2.

Côté population sur le plan de l’UE, Île-de-France déjà citée devancera toujours Lombardia et Andalucía mais Auvergne-Rhône-Alpes serait au 4e rang avec 7,7 millions d’habitants et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon serait propulsée à la 8e place avec 5,7 millions de personnes.

 

Enfin, il faudra trouver des noms un peu plus courts et s’attaquer aussi aux départements dont la disparition est annoncée pour 2020, sans oublier que la lutte pour l’emploi, la recherche et la formation devront être les priorités de ces nouvelles structures réclamant toujours plus de compétences.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La Feuille d'Hector après le 9 juin 2013
commenter cet article

commentaires