Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 17:57

70 ans, c’était hier  (Éditorial du 6/06/2014)

 

Cette année 2014 fait s’entrechoquer les anniversaires et il est important d’y voir clair entre le centenaire du déclenchement de la Première guerre mondiale (1914 – 1918) et le soixante-dixième anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie, le fameux D day, le 6 juin 1944.

 

Dans cette Normandie qui a été dévastée par des combats d’une violence inouïe, c’est le renversement de la barbarie nazie qui s’amplifie alors que les convois de déportés vers une mort atroce et programmée ne cessent de circuler et que l’on continue à infliger des souffrances inouïes aux peuples d’Europe et à gazer les gens par milliers dans les camps imaginés et construits pour cela.

 

Cette offensive tant attendue pour renverser le IIIe Reich vient après un débarquement des Alliés en Afrique du nord, le 8 novembre 1942 et surtout après la bataille de Stalingrad (Volgograd aujourd’hui), bataille qui s’est terminée le 2 février 1943. Sur le front de l’est, pour la première fois, les armées hitlériennes sont tenues en échec et doivent reculer après des pertes humaines considérables tant du côté militaire que civil.

 

Sur le front ouest, Hitler a fait ériger le fameux mur de l’Atlantique, de la Norvège à la frontière espagnole, pour parer à toute offensive des Alliés. L’opération Overlord lance la plus grande armada de tous les temps avec 6 939 navires et 11 500 avions et planeurs. 156 200 hommes sont engagés dès le premier jour et des milliers de tonnes de bombes sont déversées sur le littoral normand.

 

Un seul contingent de soldats français fait partie de cette première vague : les 177 fusiliers marins du commando Kieffer. Dans la France occupée, la Résistance qui aurait aimé recevoir davantage d’armes pour lutter plus efficacement, ne reste pas inactive multipliant les sabotages sur les lignes téléphoniques et contre les transports de troupes et de munitions en détruisant, par exemple, 98 locomotives. De plus, les services secrets mis en place par la France Libre du général De Gaulle ont fourni 80 % des renseignements nécessaires aux Alliés avant le débarquement.

 

« Les sanglots longs des violons de l’automne », ce premier vers de Paul Verlaine est diffusé le 1er juin 1944 par la BBC, pour la Résistance. Il annonce l’imminence du débarquement confirmé la veille par la suite du poème : « Blessent mon cœur d’une langueur monotone. »

 

Ce 6 juin 2014. Le Président de la République, François Hollande, reçoit 18 Chefs d’États. Du Mémorial de Caen à Aromanches, en passant par le cimetière américain de Colleville, Utah Beach, Hermanville, Bayeux, Bénouville, Ouistreham (cérémonie internationale), Urville-Langannerie et Courseules-sur-Mer, hommage sera rendu à la mémoire des soldats venus principalement des USA, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Danemark, de Norvège, de Pologne et du Canada, mourir pour que nous vivions libres.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La Feuille d'Hector après le 9 juin 2013
commenter cet article

commentaires