Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 17:27

Citoyenneté à revoir  (Éditorial du 11/04/2014)

 

Cela a été dit et répété : les récentes élections municipales ont enregistré un total record d’abstentions. Alors que le droit de vote est une conquête, il est trop souvent délaissé par de nombreux citoyens préférant rester chez eux au lieu d’aller exercer un droit essentiel dont beaucoup d’être humains sont encore privés.

 

Pourtant, à y regarder de plus près, il faut reconnaître que ces élections locales ont un caractère bien particulier. Chacun peut y trouver matière à commentaire confortant son propre camp ou mettant à mal le camp adverse.  Lorsque les résultats sont franchement défavorables à la majorité dirigeant le pays, sanctionnent-ils le pouvoir en place au bénéfice de l’opposition ou bien ont-ils simplement une signification très locale ?

 

La réponse doit être tempérée et il faut éviter tout commentaire excessif car les deux  éléments se mêlent et se confondent. À cela, il faut ajouter un phénomène prenant une ampleur inhabituelle : la liste unique a été très souvent de mise dans de très nombreuses communes, parfois de taille conséquente, limitant ainsi le choix… puisqu’il n’y en avait pas.

 

Comment exprimer un avis lorsqu’aucun candidat ne représente ce que l’on pense ? Jusqu’à ce scrutin de 2014, il était encore possible, dans les communes de moins de 3 500 habitants, de rayer les candidats ne convenant pas et même d’ajouter des noms pour les remplacer. Depuis la loi de 2013, le seuil a été abaissé à 1 000 habitants. Ainsi, dans toutes les communes comptant plus de mille habitants, le scrutin se fait sur liste entière, toute rature entraînant la nullité du vote. Les votes nuls ou blancs n’étant pas décomptés comme suffrages exprimés, l’abstention a été aussi un choix ne signifiant pas un désintérêt pour la vie publique mais simplement une désapprobation citoyenne.

 

Pour la prochaine échéance électorale, les élections européennes du dimanche 25 mai, ce sera complètement différent. En France, pas moins de quinze listes vont se présenter à nos suffrages afin de constituer le Parlement européen. Avec un tel éventail, il n’y aura aucune excuse pour les abstentionnistes d’autant plus que les lois votées par ces députés élus pour cinq ans touchent au plus près notre vie quotidienne. Aussi, il est fortement conseillé d’effectuer sans attendre les formalités pour voter par procuration.

 

Notre pays enverra 74 députés à Strasbourg. Ils feront partie d’un hémicycle réunissant 751 élus représentant 28 pays, chacun ayant un nombre de députés proportionnel à sa population. Si nous donnions tort à ceux qui annoncent déjà un désintérêt croissant pour ce type de consultation ?

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La Feuille d'Hector après le 9 juin 2013
commenter cet article

commentaires