Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 00:00

L’Ukraine européenne ?  (Éditorial du 13/12/2013)

 

Sur une carte, la place occupée par l’Ukraine est importante mais, à l’est, la Russie est imposante, presque écrasante. Tout au long de l’histoire, le puissant voisin a tenté de dominer ce pays qu’on appelait autrefois « le grenier à blé » de l’ex-Union soviétique.

 

Alors que le gouvernement ukrainien s’apprêtait à signer un accord de libre échange avec l’Union européenne (UE), Moscou s’est fâché, menaçant de sanctions commerciales un pays qui réalise le quart de ses exportations avec la Russie. Gazprom, premier producteur et exportateur de gaz naturel au monde, menace à nouveau de sanctions, parlant de factures en retard et même de fermer le robinet… en plein hiver…

 

Lorsque Vladimir Poutine, le président de la Fédération de Russie, a convoqué son homologue ukrainien, Viktor Ianoukovitch, pour le sermonner, ce dernier a rapidement cédé tout en refusant d’adhérer au pacte de sécurité collective que Poutine voudrait imposer à une sorte d’union slave, la Biélorussie s’ajoutant à ses deux voisins.

 

Aussitôt après ce renoncement, la colère d’une partie des Ukrainiens s’est exprimée dans la rue. Les heurts ont été violents entre les manifestants et les forces de l’ordre. De nombreux blessés dont une quarantaine de journalistes, ont été dénombrés alors que la foule tentait de bloquer le siège du gouvernement afin d’obtenir le départ du Président Ianoukovitch.

 

Devant de tels débordements, la Lituanie qui assure en ce moment la présidence semestrielle de l’UE, a demandé une enquête sur les violences survenues à Kiev, la capitale. Le Président François Hollande et Donald Tusk, le Premier ministre polonais, ont condamné les  violences et appelé le pouvoir ukrainien et ses opposants à dialoguer rapidement. Enfin, Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères, a affirmé : « Il n’y a pas d’opposition entre le fait d’avoir un accord d’association avec l’Union européenne et le fait d’être proche de la Russie, il n’y a pas de contradiction. »

 

Dans ce pays de 46 millions d’habitants, indépendant depuis 1991, où l’on parle ukrainien  et russe, Ioulia Tymochenko, ancien Premier ministre, est en prison pour 7 ans depuis 2011 alors que la Cour européenne des droits de l’homme a jugé sa détention « illégale ». C’est aujourd’hui Vitali Klitschko, triple champion du monde de boxe poids lourd, qui s’affirme comme le leader de l’opposition et futur candidat aux présidentielles de 2015.

 

Les semaines à venir permettront peut-être de renouer le dialogue mais l’Ukraine balancera toujours entre l’est et l’ouest alors que sa population est très attirée par notre Union européenne.


Jean-Paul

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La Feuille d'Hector après le 9 juin 2013
commenter cet article

commentaires