Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:01

Depuis l’ouverture de ce blog, de nombreuses personnes sont venues apporter leur témoignage sur cette affaire puisqu’elles avaient, soit travaillé avec Jean-Paul, soit été élève dans sa classe ou soit parce qu’elles ont un lien de parenté.


Aujourd’hui, nous avons décidé d’interviewer une personne, Charlotte B., qui n’a jamais rencontré Jean-Paul et qui a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à nos questions et nous l’en remercions vivement.

Bonjour,

- Tout d’abord connaissez-vous Jean-Paul Degache, un de ses amis ou un membre de sa famille ?

 

Non, je ne connais ni Jean Paul Degache ni aucune de ses connaissances, amis ou famille.

- Alors de quelle manière avez-vous été mise au courant de l’affaire ?


En regardant le reportage de M6 dans l'émission 66minutes.
1

- Quelle a été votre réaction suite au visionnage de ce reportage sur M6 ?

 

J'ai d'abord été bouleversée. Au fur et à mesure que la soirée avançait, cette histoire tournait dans ma tête. Je n'arrivais pas à penser à autre chose. J'étais triste et révoltée.

- Quels sont les moments qui vous ont fortement marquée durant ce reportage ?

Le moment où Jean Paul et sa femme préparent la valise au cas où il irait en prison et bien sûr, le moment du verdict et le malaise de Jean Paul.

- Qu’avez-vous décidé de faire suite à l’émission « 66 minutes » ?

 

J'ai d'abord tapé le nom de « Jean Paul Degache » sur Google. Moi qui suis beaucoup les informations, je n'avais jamais entendu parler de cette affaire. J'ai eu le sentiment d'une histoire étouffée. J'ai ensuite trouvé son site de soutien et j'ai tout de suite voulu soutenir Jean Paul et sa famille. Je ne savais pas comment faire mais dans une telle tragédie, la simplicité est ce qui fait le plus de bien : écrire à Jean-Paul, dire à sa famille qu’on le sait innocent au plus profond de nous.

 

 - Quels sont les éléments qui ont pu vous mettre un doute quant à la décision rendue par la justice?

 

Le discours des femmes qui se disent victimes était tout d'abord confus. Je ne les ai pas trouvées convaincantes. Bien sûr, qui suis-je pour les juger ? Leurs accusations sont extrêmement graves mais leurs comportements, leurs gestes et paroles ne sont justement pas en accord avec la gravité de la situation. Et puis, surtout, quand on apprend que la scène des classes de Jean Paul qui a été refaite afin de prouver de manière criante que les accusations étaient fausses n'a pas été prise en compte2, on a envie d'hurler au scandale !  

Pour finir, une élève n'a pas été entendue car elle était dans la classe de Jean Paul au moment où un membre de sa famille était également élève. La jeune fille voulait dire qu'il était innocent et son avis n'a pas été pris en compte. Pour des accusations aussi graves, je trouve qu’il y a énormément de flou et un manque d’équité flagrant.


- Au final, quel message voudriez-vous faire passer à Jean-Paul Degache et ses proches ?

J'aimerais leur dire que nous sommes nombreux à les soutenir. Que, pour ma part, je ferai de mon mieux pour garder le contact avec Jean Paul, d'essayer de le divertir quelques instants avec mes lettres. A sa famille, qu'elle n'est pas seule. Restez soudés et je souhaite que nous soyons tous réunis à la sortie de Jean Paul car oui, il sortira. Cela ne réparera pas les années volées, mais savoir que l'on est aimé et soutenu est un bonheur immense. Je vous trouve tous extrêmement courageux. Je repense à cette affaire lors des moments difficiles de ma vie. Je perçois mieux le bon côté des choses. Par sa force, Jean Paul nous donne du courage. Par notre force, nous lui donnons du courage. Le chanteur Renaud disait « L’innocent qu’on enchaîne sera toujours mon frère » !

 

1 : Le dimanche 28 mars, lors de la première diffusion du reportage, M6 a enregistré près de 3 millions de téléspectateurs ! 

2 : Mme le Président n’avait pas jugé nécessaire de visionner cette vidéo durant les débats. Elle fut utilisée par Maître Vesson lors de la plaidoirie. L’autre élément qui n’a pas été accepté est le bureau d'élèves de l'époque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires