Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 23:01

Quand commence le mois de juin, je ne peux m'empêcher de penser à l'immense fête qui se prépare, à Saint-Félicien et dans tout le département de l'Ardèche. Pour y avoir participé et m'y être régalé à douze reprises avec Ghislaine, je connais l'épreuve de l'intérieur, non seulement comme cycliste ayant varié les parcours et le type de pratique, du cyclosportif luttant contre le chronomètre au cyclotouriste privilégiant la découverte des gens et des paysages sans cesse renouvelés, mais aussi en écrivant quantité d'articles pour la presse.

 

Je me suis consacré pendant plus de dix ans à ce travail de journalisme, l'Ardéchoise étant une des facettes de mon activité. J'ai écrit de nombreux articles pour l'hebdomadaire Le Réveil puis pour le magasine Cyclo Passion. C'est ainsi que j'ai été amené à faire connaissance avec ces passionnés qui remettaient chaque année l'ouvrage en place et, finalement, n'arrêtaient jamais de peaufiner leur chef-d'oeuvre. Au cours de plusieurs saisons successives, j'ai rendu compte de tout le travail effectué par les permanents comme par les très nombreux bénévoles, depuis l'envoi des brochures, un samedi froid de la fin du mois d'octobre, jusqu'à la publication des résultats, très tard, alors que la nuit tombait sur Saint-Félicien, un samedi soir au mois de juin... Avec 17 parcours différents, l'Ardéchoise offre maintenant un festival cycliste s'étalant sur quatre jours. L'engouement que certains esprits chagrins avaient prédit en déclin, ne se dément pas et l'on se prépare même à battre des records pour cet anniversaire. Enfin, il y a l'Ardéchoise des jeunes du mercredi 15 juin à Saint-Félicien et du vendredi 17 juin à Chassiers, près de Largentière. J'avais consacré plusieurs journées de travail au titre de Président de l'Usep-Ardèche pour préparer la première édition parce qu'il n'était pas facile de franchir tous les obstacles qui auraient pu empêcher que vive cette organisation réservée aux enfants et aux adolescents.

 

Enfin, il faut noter que, pour ce vingtième anniversaire, la mythique montée du Pont du Doux à Lalouvesc (9 km) reprend sa place, rallongeant un peu tous les parcours mais permettant à tous les cyclistes de découvrir une des plus belles routes du département, serpentant en balcon au-dessus de la vallée du Doux, offrant de superbes panoramas au-dessus du beau village de Lafarre puis du hameau de Molière.

 

Bonne route à tous !

 

Jean-Paul  

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article

commentaires