Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 23:01

1ère Partie

 

Cependant, le traumatisme subi ne sera jamais effacé. Henry Fournier a courageusement repris son travail dans l’école où il avait été suspendu. Au bout de 4 jours, « il ne se savait plus capable d'enseigner. Il a donc fait part de sa décision à la directrice de l'établissement. Il trouvait dur de croiser ses accusatrices dans les couloirs. Il souhaite pour l'instant se refaire une santé mentale et reprendre les cours en septembre. » Il faut savoir qu’aucune des fillettes impliquées, ni leurs parents, n’ont présenté d’excuses au professeur.

 

Elles n'ont pas fait non plus l’objet de sanctions de la part de leur école. Financièrement, on n’a pas remboursé à Henry Fournier les deux années de salaire dont il a été privé. De surcroît, il a dû dépenser près de 80 000 dollars pour assurer sa défense.

 

On se pose indéniablement la question suivante : comment une personne injustement accusée peut-elle s’en sortir si elle n’a pas les moyens financiers suffisants et si elle n’est pas entourée par sa famille et ses amis ? Jean-Paul Degache a pu compter dès le départ d’un soutien important qui continue de grandir avec notamment le soutien de personnes qu’il ne connait pas personnellement. On peut affirmer que sa force et son courage, il les puise dans ce soutien.  

 

Enfin, Yves Boisvert conclut son article de la façon suivante : « C'est l'époque, sans doute. Personne ne veut prendre la chance de laisser courir un présumé pédophile. Accusons d'abord, on verra bien plus tard. Et puis, c'est sa photo à lui qu'on verra dans le journal, pas celle d'une direction qui l'aurait laissé courir impunément. C'est ce qu'ils appellent le risque zéro, j'imagine. »

 

Henry Fournier disait en 2010  « Je veux que ce qui m’est arrivé serve à quelque chose.  La façon de le faire, c’est d’en parler. » Olivier Kaestlé rajoute dans son article « Pas de doute, dans le cas de toute victime, la meilleure tactique, pour se réapproprier sa vie, reste indubitablement de briser le silence. » Briser le silence c’est évidemment le rôle de ce blog mais c’est également le vôtre, à vous lecteurs, en faisant connaître cette injustice autour de vous. Car encore une fois, cela peut arriver à n’importe qui !

 

Enfin, pour ceux qui le désirent, voici l’excellent reportage audio réalisé par radio-canada sur Henry Fournier avec des interviews des acteurs de cette affaire.

 

Malheureusement, la voix d’Henry Fournier, qui a voulu que tout cela serve à quelque chose, n’a traversé l’Atlantique que trop tard. La principale différence de son affaire avec celle de Jean-Paul Degache, c’est que l’enseignant canadien a eu la chance de se retrouver face à des juges capables d’imaginer l’inimaginable : qu’un nombre important de témoins puissent se tromper face à un enseignant innocent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Actualité judiciaire
commenter cet article

commentaires

Les amis et proches de Jean-Paul Degache 06/09/2011 08:48



Après vérification, il n'y avait que des magistrats professionnels lors du procès Fournier qui s'est déroulé en deux sessions d'une semaine : juin et août 2009.