Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:01

Voici une question cruciale concernant le résultat final des deux procès. Un internaute a demandé à Jean-Paul d’analyser les verdicts passés et de donner quelques éléments qui les expliqueraient. C’est évidemment très délicat et nous remercions Jean-Paul de nous avoir fait part de son analyse. 

 

Partie 1


Qu’est-ce qui a joué en votre défaveur lors des deux procès ?

 

- 1er élément : l’enquête

 

Pour moi, tout repose sur la manière de mener l’instruction et donc l’enquête. Si la présomption d’innocence semble respectée dans la forme, c'est loin d'être le cas sur le fond, en tout cas c'est ainsi que je l'ai ressenti.Lorsque le type d’accusation dont je suis victime m’a frappé, il m'a semblé que d’emblée, j'ai été considéré comme coupable. Tout a été fait pour alimenter l’accusation. Les enquêteurs ne recherchaient que des paroles me mettant en cause. D’ailleurs, l’un d’entre eux a déclaré lors du 2ème procès que sa hiérarchie lui avait clairement demandé de trouver un viol pour relancer l’enquête !!! Il n’y a jamais eu la moindre preuve d’une quelconque culpabilité de ma part. Toutes les personnes voulant témoigner de l’impossibilité de tels agissements alors qu’elles étaient présentes dans la classe au moment où les faits allégués se seraient passés, toutes ces personnes n'ont pas eu l'air d'intéresser le juge d’instruction.Il a fallu que ce dernier rouvre son dossier pour faire entendre enfin ces témoins dont nous demandions l’audition. Hélas, alors que ceux qui accusaient avaient été entendus sur le mode du questionnement, les personnes qui m’étaient favorables ont eu droit à une simple déclaration enregistrée par la gendarmerie. La différence est très importante.

Or, je me suis rendu compte que tout cela conditionne tout le déroulement du procès. La pente est tellement raide qu’elle est impossible à remonter car l’acte d’accusation ne laisse planer aucun doute. Malgré l’absence totale de preuves et de témoins affirmant avoir observé les agissements dont on m'a accusé,j’ai été présenté chaque fois comme l’auteur d’actes que je n’ai jamais commis et que je suis incapable de commettre.

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires

Daniel 11/01/2011 08:09



Pour avoir côtoyer de près ce genre d'accusations, je ne peux que confirmer les impressions de Jean-Paul. Tout est pris à la charge de la personne accusée: ses silences, ses paroles toujours mal
interprétées, sa défense en général... Tout doit rentrer dans le cadre d'une enquête à sens unique.  "L'innocence est impossible à démontrer" écrivait Jean Giono.