Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:01

Au mois de décembre 2010, Jean-Paul avait commencé à répondre à vos questions. Aujourd'hui, voici deux nouvelles réponses dont l'une très poignante qui relate l'après-prison...


Partie 1

 

"Avez-vous pensé à écrire un livre sur l’enfer que vous vivez ?"

 

Depuis longtemps, je pense qu’il faudra raconter tout ce cauchemar qui a bouleversé ma vie et qu’un livre sera la meilleure option pour réunir tout ce que j’ai déjà écrit et tout ce que j’écrirai encore. J’ignore encore la forme que cela prendra mais ce travail de mémoire sera indispensable et vital pour moi comme pour les miens et pour tous ceux qui ont partagé mon combat pour mon innocence. Plusieurs options sont possibles mais je suis ouvert à toutes les propositions et à tous les conseils que l’on voudra bien me donner afin que cette horreur judiciaire dont je suis victime ne soit pas oubliée.

 

"Que pensez-vous faire à votre sortie de prison ?"

 

Il est encore bien trop tôt pour faire des projets et penser à cette sortie… Cela est surtout bien trop douloureux. Pour supporter cette épreuve inhumaine que l’on m’impose si injustement, j’essaie de vivre au jour le jour en essayant de me projeter le moins possible dans l’avenir. C’est pour moi le seul moyen de faire passer le temps, cette vie dont on me prive alors que je suis INNOCENT.

Lorsque tout cela finira, je n’ai qu’une envie : me retrouver chez moi avec Ghislaine et ma famille. J’aurai bien sûr beaucoup de plaisir à revoir tous les amis qui me soutiennent depuis tant d’années. Je serai heureux aussi de faire connaissance avec ceux qui m’ont apporté spontanément leur amitié et leur soutien depuis ce funeste 26 mars 2010.

Je sais que cette période de l’après prison sera difficile et laborieuse. Il me faudra du temps pour retrouver tout doucement mes marques mais je sais que je serai bien entouré par ceux que j’aime. Je me souviens de ma sortie de la maison d’arrêt de Privas, au début du mois de novembre 2007, après 52 jours d’incarcération. Les premiers jours avaient été très difficiles.

Ensuite, il faudra essayer de reprendre le cours d’une vie la plus normale possible mais il me restera un gros travail pour assurer cette réhabilitation indispensable que je veux obtenir avant d’avoir terminé mon parcours sur cette Terre.

 

  Jean-Paul

 

Partie 5

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires