Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:01

Voici aujourd'hui la deuxième partie du témoignage fait par Gilbert Risson, enseignant à la retraite, qui a travaillé de très nombreuses fois aux côtés de Jean-Paul. Il est notamment parti en classe de découverte en Tunisie en 1996. Il nous livre son analyse du voyage et son sentiment sur l'affaire. Nous le remercions.

 

Partie 1

 

En 1996, il me demanda de m'associer à lui pour la préparation de la classe de découverte en Tunisie. De mon côté à Félines, il me fallut beaucoup de diplomatie pour parvenir à convaincre les parents d’élèves du sérieux de l'organisation, de la qualité de l'accueil et de l'apport extraordinaire que cela procurerait à nos élèves. Pendant cette préparation, Jean-Paul m'apporta son expérience et vint, à ma demande, rencontrer les parents à Félines. Ainsi, nous pûmes organiser le séjour. Malheureusement pour moi, plusieurs familles restèrent inflexibles et je ne partis en Tunisie qu'avec 21 élèves sur 25.

 

Jean-Paul put lui partir avec l'intégralité de son effectif. J'étais à l'époque un peu jaloux d'un tel résultat et admiratif devant sa réussite pédagogique.

 

La préparation du séjour fut elle aussi très riche, nous avons pris contact avec deux classes similaires en Tunisie à Testour et engagé une correspondance suivie dès septembre 1995. Nous avons d'ailleurs été reçus d'une manière formidable par l'école, les familles, la municipalité l'avant dernier jour de notre séjour, avant de reprendre l'avion pour la France.

 

Il existe même un témoignage exceptionnel : le journal du séjour et le film vidéo réalisé pendant ce séjour.

 

Ce séjour de onze jours fut pour nos enfants une découverte extraordinaire.

Quand je rencontre - aujourd'hui, prés de 15 ans plus tard - un des élèves qui y a participé, un tas de souvenirs nous reviennent et il me remercie du fond du cœur de ces moments inoubliables.

Pensez-donc : découvrir Tunis, la ville, ses souks, son atmosphère… Puis Carthage et le musée du Bardo, Nabeul et ses potiers, Hammamet et les villes touristiques, puis le raid à dos de chameau à Douz, l'île de Djerba, le "Chott el Djérid", Tozeur et les oasis de montagne en 4x4……

 

Partager cela avec les enfants et nos accompagnateurs, en séjournant d'abord dans un centre scolaire de Tunis, puis ensuite d'hôtel en hôtel, dans des résidences magnifiques….

 

Bien sûr pendant ces jours, nous avions une attitude bien plus détendue avec nos élèves. Et je peux vous assurer que je n’ai JAMAIS vu Jean-Paul Degache avoir une attitude déplacée lors de ce séjour.

 

Notre seul ennui fut la « turista ». Malgré les précautions prises (achat d'eau en bouteille, hygiène maximum...) élèves et accompagnateurs furent sévèrement touchés.Nous fûmes tout près d'un rapatriement médical d'urgence et d’ailleurs le retour sur Tunis (300 kms en car) fut très difficile. Une ancienne élève ayant participé à ce voyage accuse Jean-Paul d’être entré dans sa chambre (qu'elle partageait avec d'autres filles) au moment de cet épisode. Or, dans cette situation d'extrême urgence, il fallait bien se rendre compte de l'état sanitaire des enfants et s'assurer que chacun tienne le coup !

 

Comme je l'ai fait à la barre du Tribunal, je jure que ma déposition "dit la vérité, toute la vérité" et je suis prêt à affronter tout contradicteur que ce soit….

 

Jean-Paul Degache a été au final condamné sans preuve à une peine de 8 années d'emprisonnement. Pour moi, un INNOCENT est en prison.

 

Gilbert Risson

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires

L.C. 11/02/2011 10:44



Merci pour ce nouveau témoignage qui vient conforter le fait que cet instit est une victime de mensonges.


Si je comprends bien, dans ces situations d'assises, votre témoignage est passée aux oubliettes. Quelle est belle la justice !