Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 22:11

Après le premier procès de Jean-Paul Degache, où il avait été, déjà, condamné à 8 ans de prison en septembre 2007, plusieurs jeunes femmes avaient été reconnues victimes d'agression sexuelle. Pourtant, plusieurs d'entre elles, à la barre avaient nié tous les faits que Jean-Paul était censé avoir commis sur elles.

 

Voici l'une d'entre elles. Elle refuse d'être considérée comme victime, et pourtant, la vérité judiciaire issue des deux procès de Privas puis de Nîmes fait d'elle une personne ayant subi des agressions sexuelles de la part de son ancien instituteur.

 

Ce témoignage, ainsi que les nombreux autres qui paraitront sur ce blog, nous font nous interroger sur le fonctionnement de la justice.

 

Bonjour [...], et merci d’accepter de répondre à mes questions, toi, je vois qui tu es parce que tu étais en classe en 1997 – 1998 avec Jean-Paul Degache et que le tribunal t’a reconnue victime d’agressions sexuelles, tu en penses quoi ?

 

R: Mais je ne suis pas victime, Jean-Paul ne m’a jamais rien fait, c’est d’ailleurs la première chose que j’ai dite à la barre ! Il ne faut pas dire n’importe quoi, non seulement je n’ai jamais rien vu sur les autres, mais en plus Jean-Paul Degache ne m’a jamais rien fait ! Je suis très surprise en fait d’avoir été reconnue victime alors que ce n’est pas vrai, ma mère a appris le verdict dans le journal et est tombée des nues ! Tu sais qu’on ne m’a même pas prévenue officiellement que j’étais une victime ? C’est une dame qui a croisé ma mère à Sarras pour le lui dire, sinon je ne l’aurais jamais su !

 

Et moi aussi d’ailleurs, franchement, j’ai témoigné le jeudi, mais c’était pour défendre Jean-Paul, je ne suis même pas revenue le vendredi, pour moi l’affaire était terminée et on allait recroiser Jean-Paul à Sarras pour qu’il nous explique… je suis dégoutée de savoir qu’il est en prison, et en plus, pour des choses qu’il ne m’a jamais faites !

 

Le tribunal s’est appuyé sur ce que tu avais dit aux gendarmes en 1997, tu te rappelles de ton interrogatoire ?

 

R: Oui je m’en souviens, mais tu sais, les gendarmes, j’ai bien l’impression qu’ils ont fait les questions et les réponses, j’ai signé, bien sûr, ma mère aussi, mais franchement, pour moi c’était fini, je ne pensais pas que ça aurait de telles conséquences. Tu sais, des enfants de 9-10 ans, on leur fait bien dire ce qu’on veut j’ai l’impression…

 

D’ailleurs franchement, je ne fréquente pas grand monde à Sarras, donc pour moi après 1997, l’affaire était terminée. Ma mère avait d’ailleurs reçu une lettre pour savoir si on voulait porter plainte car j’étais victime de Jean-Paul. Le pire c’est qu’on a répondu en disant qu’on n’avait rien à lui reprocher ! Et malgré ça, ils disent que je suis victime ??? C’est n’importe quoi…

 

Beaucoup d’anciennes élèves disent qu’il était affectueux avec ses élèves, qu’il les mettait sur ses genoux, il faisait ça avec toi ? Tu l’as peut être vu faire sur d’autres ?

 

R: Ah non, jamais ! Enfin il était affectueux, oui, mais c’était des tapes sur l’épaule, il en faisait à d’autres élèves, mais on m’a parlé de main autour de la taille, je ne m’en souviens même pas, et puis s’il avait eu des gestes déplacés, j’en aurais immédiatement parlé à ma mère, on est très proches toutes les deux. Quant à prendre sur les genoux, je ne m’en souviens pas, ça ne m’a vraiment pas marqué…

 

Mais parmi les élèves, il y en avait bien qui critiquaient Jean-Paul, qui lui reprochaient des choses non ?

 

R: Oui, enfin ce n’était pas sur les gestes, certains disaient que ce n’était pas normal qu’on l’appelle Jean-Paul, qu’on aurait dû l’appeler « Maitre », des choses comme ça, mais je n’ai jamais entendu qu’on lui reproche des gestes déplacés ! Et comme je n’en ai jamais subi, ni jamais observé dans la classe, je comprends qu’on n’en ait jamais parlé… J’avoue que je ne reviens toujours pas d’être considérée comme une victime alors que je ne lui ai jamais rien reproché, on s’entendait bien à l’école, c’était vraiment un bon instituteur, je suis dégoutée…

Partager cet article

Repost 0
Published by soutien.jean-paul.degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires