Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 23:07

Une ancienne élève de l’école de Sarras nous a contacté afin d’apporter son témoignage et son ressenti à propos de « l’affaire Degache » et de la condamnation de cet instituteur à une peine de 8 ans de prison.

 

- Bonjour et merci d’accepter de répondre à mes questions.

D’abord, étais-tu en classe avec Jean-Paul Degache ?

 

Je n'ai pas eu Jean-Paul comme instituteur car j'étais dans l'autre classe de CM1-CM2 à Sarras. Cependant mon petit frère l’a eu et de plus je le connais depuis toute petite ayant grandi dans ce village. Je n'ai pas été élève de Jean-Paul, mais comme nous habitions dans le même quartier, parfois après l'école il me ramenait en voiture à la maison, chez mes parents.

 

 

- Et te souviens-tu d’un geste déplacé ou d’un comportement douteux de sa part?

 

Il n'y a jamais rien eu d'anormal dans son comportement. Je me souviens qu'on se sentait bien avec Jean-Paul, c'était un vrai papa. J'en ai rencontré des professeurs comme ça, qui inspirent confiance, avec qui on progresse parce qu'on se sent bien, on sent que le professeur nous veut du bien. Et on se dit, il est gentil comme un papa, ou elle est gentille comme une maman. J'espère qu'ils n'iront pas tous en prison ! Et qu'on ne va pas mettre les enfants dans des cages en verre, avec un ordinateur en guise de professeur...

 


- De quelles manières as-tu été informée de l’affaire ?

 

Je suis donc au courant de l'affaire depuis août 2001, date à laquelle des gendarmes sont venus à la maison m'interroger, pensant que j'avais été dans sa classe. J'ai tout de suite dit que Jean-Paul était quelqu'un de bien et que je ne voyais pas ce qu'on pouvait lui reprocher. Mais du moment que je n'avais pas été son élève, mon avis ne les intéressait pas. Il m'a même semblé à ce moment-là que les gendarmes m'ignoraient car mon discours n'allait tout simplement pas dans le même sens qu'eux : ils ne cherchaient que des accusateurs, pas des défenseurs.

Autre détail, les gendarmes n'ont pas voulu interroger mon frère, qui lui avait été dans la classe de Jean-Paul.

 


- Quel est ton ressenti à présent en tant qu’adulte ?

 

Par la suite, j'ai suivi toute l'affaire par l'intermédiaire de mes parents. Toutes ces humiliations qui ont duré des années, les deux procès, et chaque fois, nous étions complètement déprimés. C'est terrible de voir un homme être placé dans une situation aussi injuste. Avec mes parents et mon frère nous étions indignés, il n'existe même pas de mot assez fort pour traduire ce sentiment. Le minimum de morale que nous avons en chacun de nous, nous enseigne que le Bien produit le Bien, et tout à coup, avec l'affaire de Jean-Paul, on ne peut plus croire en rien. Un homme, des plus sains, se retrouve en prison. Pour 8 ans.

 


Merci du fond du cœur pour ton témoignage.

Encore une fois, nous avons besoin de témoignages qui nous permettent de comprendre qui était Jean-Paul. Alors n'hésitez pas à nous contacter. Merci

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires