Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:01

Nous vous proposons une nouvelle interview d’un ancien parent d’élève très impliqué dans la vie associative de la commune de Sarras. Il avait d’ailleurs spontanément écrit au Juge d’instruction en 2002. Nous le remercions du fond du coeur d'avoir accepté de répondre à nos questions.

 

- Depuis quand connaissez-vous Jean-Paul Degache ?

 

Je connais Monsieur DEGACHE depuis 1984, date d'entrée de ma fille à l'école publique de Sarras. Parent d'élève jusqu'en 1996, j'ai à ce titre eu maintes occasions de le rencontrer. De plus, mon fils a été l'élève de Monsieur DEGACHE au cours des années scolaires 1994-1995 et 1995-1996.

 

J’ai occupé la fonction de trésorier de l'Amicale Laïque de Sarras pendant 10 années alors que Monsieur DEGACHE en était le secrétaire. Ainsi, j'ai eu pendant cette période, de nombreuses rencontres et réunions avec lui.

Ses conseils, sa motivation et son efficacité m'ont toujours permis de travailler en parfaite harmonie avec lui ainsi qu'avec les membres du bureau de l'Amicale Laïque de Sarras.

Dans un autre domaine j'ai également eu de nombreux contacts avec Monsieur DEGACHE. En effet, responsable de la presse depuis 1998 au sein du club local de football, je lui transmettais chaque semaine des comptes rendus en sa qualité de correspondant du Dauphiné libéré et du Réveil du Vivarais.


- Une ancienne élève, qui était dans la classe de Jean-Paul DEGACHE en même temps que votre fils (de 1994 à 1996) prétend aujourd’hui qu’il avait un comportement douteux avec les filles, en classe et lors des classes de découverte. Qu’en pensez-vous ?

 

De par mes relations privilégiées, je peux me prévaloir de bien connaître Monsieur DEGACHE. Je peux ainsi affirmer qu'en aucun moment et qu'en aucune façon, je n'ai constaté dans ses propos ou dans son attitude auprès des enfants quoi que ce soit de répréhensible. En raison de mes activités je me rendais à l’école une à trois fois par semaine et quasi systématiquement dans la classe de Monsieur DEGACHE. Je connaissais donc parfaitement la configuration de l’école et de sa classe et j’estime qu’il était impossible que personne n’ait vu les prétendus agissements qui l’ont fait condamner. Quant aux voyages scolaires, il était toujours accompagné d’autres adultes qui n’ont jamais rien vu et mon fils ne m’a jamais rien rapporté.

 

- Vous habitez Sarras depuis longtemps. Est-ce qu’il vous serait possible de décrire le climat qui régnait à la fin des années 1990 et au début des années 2000 ?

 

Lors des élections municipales de 1995, quatre membres de la liste d’opposition avaient été élus. Monsieur DEGACHE figurait parmi ces quatre élus. Très rapidement les rapports entre opposition et majorité ont été particulièrement tendus. Il régnait un climat délétère au cours des réunions de Conseil Municipal auxquelles j’assistais régulièrement. Les quatre membres de l’opposition étaient tout simplement mis à l’écart de toutes décisions ou de toutes participations. Malgré cette ambiance malsaine Monsieur DEGACHE et ses trois collègues ont toujours essayé d’apporter leurs idées et ont toujours été présents. Ils continuaient à défendre leurs convictions mais ils n’étaient jamais écoutés. Un simple exemple : lors de la composition des commissions municipales Monsieur DEGACHE avait été d’autorité écarté de la commission SCOLAIRE, lui qui était pourtant Directeur d’école.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans "L'affaire DEGACHE"
commenter cet article

commentaires