Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 23:00

Aujourd'hui, nous vous proposons des extraits de la lettre de Marc, écrite le 5 juin 2013, reçue le 7 juin et lue le 9 juin, dans la voiture ramenant Jean-Paul chez lui… Nous le remercions d'avoir accepté la publication de son courrier et lui souhaitons évidemment beaucoup de courage car Marc continue d'être incarcéré.

 

Mon très cher Jean-Paul,

 

Avant de regarder Uruguay – France, il est 18 h 30, je suis dans ma cellule. Je me suis dit : « Je vais écrire à mon petit Jean-Paul. » Je voudrais tellement que cette lettre t’arrive ce samedi 8 et que tu la lises à ton arrivée.

 

Cet après-midi, j’ai marché avec toi. Je me disais : « C’est la dernière fois que je suis avec lui sur ce stade sans gazon… » À un moment, je t’ai dit : « Regarde bien cette montagne en face de toi, les grilles, le béton et les barbelés. Tu ne reverras plus tout cela… » Mais je te rassure, on fera un jour des randonnées sur l’Aubrac ou ailleurs. Je vais continuer à m’entraîner tous les lundis et mercredis après-midi pour que je sois en forme. Toi et ta petite femme, vous allez reprendre le vélo et je sais que vous allez garder la condition.

 

Dimanche, ton jour venu, vive la liberté pour toi ! Ta famille, tes amis t’attendent. Fini grilles, portes, serrures verrouillées, l’attente d’un surveillant pour ouvrir sa cellule et prendre une bonne douche et toute cette patience qu’il faut avoir. J’ai mon imagination et mon esprit tout remplis de toi. Je ne puis t’oublier. Partout où j’irai, dans cette maison d’arrêt, ton ombre me suivra mais je te l’avais dit déjà de vive voix. Tu es devenu un grand ami. Comme tu as pu le voir, sur les 750 détenus présents, il en a eu un qui est sorti du lot : mon Jean-Paul !... Tu es quelqu’un avec de grandes valeurs, honnête et un grand cœur. Je ne sais pas comment te dire un grand merci pour les services que tu m’as rendus. Quand j’avais besoin de faire une lettre, tu as été toujours présent. Je n’oublierai jamais les bons week-ends passés ensemble. On parlait beaucoup de sport. On partageait quand même de bons moments.

 

Maintenant, je serai loin de toi. Tu seras loin de mes yeux qui sont bien malheureux mais la chose que je peux te dire, malgré la distance, c’est qu’il n’y a qu’à toi que je portais une grande estime.

 

Pour toi, une nouvelle vie va commencer : un peu de jardinage, bientôt le Tour de France. Fais attention aux premiers verres de vin ! Bois avec modération !

 

Je vais m’arrêter là pour ce soir car je vais manger et puis regarder le match de foot : « Allez la France ! » Surtout, profite de la vie. Fais le plein d’un maximum de forces, profite bien de ta famille et de tes proches. Sache que tu vas beaucoup me manquer mais je suis super content pour toi que tu retrouves la liberté et, on peut le dire, tout ça pour rien.

Je t’embrasse bien fort.

Marc

 

PS : et dire qu’on a regardé un derby Lyon/ASSE ensemble, c’est beau !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires

Nathalie Roumezin 25/06/2013 08:16


Tout ceci est très touchant, mais quand on connait Jean-Paul, ça ne pouvait être autrement, il était obligatoire qu'il se fasse des amis ; et d'ailleurs fort heureusement car celà doit faire
partie de ce qui vous aide à tenir. Ces deux-là se retrouveront plus tard, on leur le souhaite afin de passer du bon temps en toute liberté.


Une pensée pour Jean-Paul et Ghislaine, en espérant qu'ils retrouvent petit à petit leurs marques. Je vous embrasse très fort. Nathalie

Les amis et proches de Jean-Paul Degache 26/06/2013 14:47



Merci Nathalie pour ton message et ton inconditionnel soutien !