Dernier édito de La Feuille d'Hector n°846 du 26 septembre 2014

Tourner la page  (Éditorial du 26/09/2014)

 

Avec ces quelques lignes, s’achève une série d’éditos entamée dans la foulée de Jacques, mon prédécesseur, que je tiens à remercier pour ses conseils toujours rassurants. Il avait su me donner envie d’intégrer l’équipe du Journal Hector pilotée, à l’époque par Annie Du Clary, une enseignante toujours à l’écoute qui poursuivait l’œuvre entreprise par Tony Chavard que j’ai eu aussi la chance de rencontrer quand Annie a passé le témoin à Damien Calmel.

 

Ainsi, depuis le numéro 718 du vendredi 14 janvier 2011, nous avons contribué à faire « La Une » d’Hector à 130 reprises et cela nous a permis de traiter des sujets abordant tous les genres, touchant à l’actualité comme à l’évolution de notre société.

 

Chaque fois, nous avons cherché des raisons d’espérer, de conserver un optimisme indispensable si l’on veut résister et poursuivre sa route mais il faut bien le reconnaître, les événements de ces dernières semaines assombrissent de plus en plus l’horizon. Il semble que l’être humain, pourtant doté de mémoire, oublie régulièrement les leçons du passé. De plus, il se complaît dans des luttes incessantes de pouvoir et de territoire, causant ainsi le malheur de beaucoup de gens ayant tout à perdre alors qu’ils n’étaient pas concernés directement par des enjeux toujours bien dérisoires au vu des dégâts qu’ils causent.

 

Malgré tout, chaque jour, des initiatives sont révélées, de bonnes idées surgissent et vous avez pu en découvrir de nombreuses au fil des pages de ce journal grâce au travail d’une équipe de rédacteurs trouvant auprès de Damien Calmel écoute, dynamisme et compréhension. De plus, il sait, chaque fois que c’est utile, rappeler la rigueur nécessaire à tout travail d’écriture.

 

Chercher le bon sujet, écrire, relire, corriger, peaufiner son texte, voilà ce que vont continuer à faire ceux qui travaillent autour de cet enseignant aujourd’hui et qui ont décidé de modifier le contenu éditorial du journal. Nous leur souhaitons bonne route, comme à ceux qui leur succèderont en espérant que les aides nécessaires au fonctionnement de ce précieux outil d’information et de réflexion se poursuivent et même s’amplifient.

Jean-Paul

 

A l'intérieur de ce n°846, on peut retrouver quelques lignes très touchantes du rédacteur en chef concernant la participation de Jean-Paul à cet hebdomadaire :

Sans-titre-copie-3.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Daniel 08/10/2014 09:59


C'est une porte qui se referme doucement sur un passé douloureux mais riche d'enseignement.


Et comme toutes les portes, celle-ci permet de sortir pour respirer l'air frais d'une nouvelle vie.


Bonne continuation.

Thème Noodle -  Hébergé par Overblog