Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:01

Quel plaisir d’avoir pu entendre conjointement Patrick Guillot et Daniel Berthet lors de cette table ronde à Annonay. D’une part, il est toujours réconfortant que des Hommes, que nous ne connaissions pas, s’intéressent à l’affaire de Jean-Paul. D’autre part, il est toujours terrible de s’apercevoir que les innocents injustement accusés sont si nombreux. Lors de chaque conférence, après celles de l’abbé Wiel et de Marie-Monique Robin, nous découvrons l’histoire de nouvelles personnes, comme par exemple celle de John Goetelen et d’Alain Hodique, dont la vie a été brisée par des accusations mensongères et par l’engrenage judiciaire ! Nous vous remercions d'être venus nombreux. La salle du Gola était pleine et extrêmement attentive aux propos tenus par les invités que l’on ne remerciera jamais assez… Il est évident que cela nous encourage à organiser de nouveau ce type de conférence-débat.

 

Sans transition, cette semaine j’ai la chance de pouvoir passer quelques jours à Paris. Déambuler dans les différents quartiers parisiens, profiter de toutes les richesses culturelles et retrouver des amis expatriés dans la capitale rythmeront ces journées riches en émotion.

Lorsque je pense à Paris, j’ai évidemment un souvenir en particulier qui me fait frissonner : il s’agit de mon premier souvenir de voyage à Paris. Je crois m’y être déjà rendu tout petit mais je n’ai pas gardé cela en mémoire. Ce premier voyage marquant eut lieu lors de mon année de C.M.2 en 1992. Nous avions ainsi la chance de pouvoir partir avec notre classe pendant une semaine à Paris. Et quelle joie ! Nous avons logé à Aubervilliers et chaque jour nous prenions les transports en commun pour gagner le centre-ville. Cette semaine-là, nous avons découvert tout un tas de choses comme la Géode, la Tour Eiffel et j’en passe... Cela a aussi été l’occasion d’entretenir des rapports privilégiés avec les copains de l’époque et de faire un petit journal racontant nos aventures. C’était formidable ! On pouvait se voir la journée mais également le soir ! L’instituteur à l’initiative de ce voyage est, vous l’aurez deviné, Jean-Paul Degache, mon papa.

Alors, cette semaine,  je lui enverrai des cartes postales… qu’il recevra injustement à la Maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Il est évident que toutes les visites auront pour moi un arrière-goût, celui de l’injustice et de l’innocence bafouée. Quand je pense que ses derniers voyages à Paris furent pour aller préparer le procès de Nîmes... j’ai d'autant plus la rage ! Je vais profiter un maximum de ces quelques jours afin que samedi, lors de mon prochain parloir, je puisse lui raconter en détails toute ma semaine.

 

Simon

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article

commentaires

Claire Mondet 01/03/2011 18:55



Courage! ressource-toi bien et bravo pour tout ce que tu fais.