Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:25

Les mémoires de Butch Cassidy  par Roger Martin

aux Éditions Dagorno (collection Mort ou vif), 1994, 146 pages

 

2189026-M.jpgQuand on a fini ce livre, il faut relire aussitôt le prologue qui se passe dans le village indien de San Vicente, au sud de la Bolivie. Deux Yankees arrivent à cheval, avec trois mules et tout l’attirail de chercheurs d’or. Le caporal Gallego reconnaît la mule de son ami Ignacio qui aidait au transfert de fonds pour payer les mineurs d’Aramayo. Or, les convoyeurs avaient été attaqués trois semaines auparavant…bien sûr, les choses vont dégénérer mais ce que l’on ignore en débutant ce livre bien écrit, avec des descriptions haletantes , c’est que nous venons de faire connaissance avec les deux principaux protagonistes de l’histoire qui va suivre.

 

Cette histoire, ce sont les Mémoires inachevées  de George Leroy Parker, alias Butch Cassidy. Avec lui, il faut ajouter son plus fidèle compagnon, Harry Longabaugh, dit le Sundance Kid. Afin d’être jugé sur ses actes et non sur ce que police et journaux ont raconté, Butch Cassidy a rédigé sa vie , racontant les aventures qui l’ont conduit au dénouement qu’il sera indispensable de relire comme nous l’avons mentionné plus haut.

 

Ce livre nous replonge dans cette fin du XIXe siècle où le Far-West était encore une réalité. Ses grands-parents, devenus mormons en Angleterre, étaient arrivés sur le territoire américain en 1856. Son père, guide pour les immigrants, a fait la guerre contre les Indiens puis a épousé Ann Campbell qui lui a donné sept enfants. Avant de devenir Butch Cassidy, celui-ci raconte le parcours qui l’a poussé à prendre l’argent où il se trouvait. Il dresse un tableau social de cet ouest des USA où les gros éleveurs, bien soutenus par le pouvoir, n’hésitaient pas à employer tous les moyens pour éliminer les petits exploitants. Violence et cruauté entraînent des conséquences inévitables bien détaillées dans ces mémoires qui n’occultent pas les bons moments ni les erreurs commises, erreurs qui seront fatales. Depuis la constitution de la Horde sauvage à Brown’s Hole jusqu’à la tragédie finale, Kid, taciturne et renfermé, et Butch, ouvert et souriant, se complètent parfaitement dans les pires et les meilleurs moments.

 

Complétant avec objectivité son livre, Roger Martin y a même inclus le rapport de l’agence Pinkerton qui n’a eu de cesse de poursuivre Butch Cassidy et le Kid, jusqu’à l’issue que l’on connaît.


J’adresse un immense merci à Vincent qui m’a offert ce livre sans oublier de le faire dédicacer par l’auteur, Roger martin, qui a noté que « Ces mémoires de Butch Cassidy » sont « inspirées par la réalité et où s’illustrent des personnages rebelles et chaleureux. »

  Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires