Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:01

Forcenés, de Philippe Bordas publié chez Fayard, janvier 2008, 312 pages.

 

Bordas Forcene 20080610140620Voilà un livre peu ordinaire sur le cyclisme. Philippe Bordas qui fut journaliste à l’équipe et travailla avec Pierre Chany, fait revivre l’épopée de ce sport mis à mal au cours de ces dernières années.

Quand, dès les premières pages, il écrit que le cyclisme n’est plus un sport mais un genre, je veux bien l’accepter tellement le vélo a longtemps touché les gens au plus près de leur vie quotidienne parce qu’eux-mêmes utilisaient cet instrument pour se déplacer. Son enracinement populaire s’est, certes estompé, mais il n’en demeure pas moins que le cyclisme est le seul sport de haut niveau qui va au devant de la population, les champions réalisant leurs exploits presque sur le pas de nos portes… Pourtant, je ne peux pas être complètement d’accord lorsqu’il écrit que le cyclisme est mort en tant que genre. L’épopée, la tragédie hélas, l’émotion sont toujours prêts à revivre sur les routes des plus grandes épreuves. Le récent abandon des oreillettes sur certaines courses et la lutte que l’on peut espérer toujours plus efficace contre le dopage, laissent augurer des temps encore meilleurs. Il est vrai qu’un genre de cyclisme n’existe plus et ce livre est un excellent moyen de revivre ces quelques décennies glorieuses et terribles à la fois.

Tous les plus grands champions défilent avec, entre autres et dans le désordre, les frères Pélissier, Fausto Coppi, Raphaël Geminiani, Jacques Anquetil, Roger De Vlaeminck, Rik Van Steenbergen, Rik Van Looy, André Darrigade, Freddy Martens, Guillaume Driessens, Eddy Merckx, Michel Pollentier, Cyrille Guimard, Marc Demeyer et Bernard Hinault.

Forcenés fourmille d’anecdotes toutes plus savoureuses les unes que les autres. Dans un style très riche, jouant avec le vocabulaire et créant des phrases étonnantes, Philippe Bordas se met à l’unisson des plus grands champions. Il retrace des carrières, précise les choses et ne peut que passionner l’amoureux du cyclisme, un livre que beaucoup de pratiquants, coureurs professionnels ou non, cyclosportifs, cyclotouristes et vététistes devraient lire aussi.

 

Jean-Paul

Un immense merci à Pierre-Louis qui m’a permis de découvrir ce livre sachant entretenir une passion qui remonte à l’enfance et ne s’est jamais démentie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires