Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 09:49

Michel Vaillant 

1.Au nom du fils  2.Voltage 

BD de Graton, Lapière, Bourgne et Benéteau

Graton Editeur / Dupuis (2012 vol. 1 ; 2013 vol. 2) 56 et 54 pages.

 

Nostalgique de bandes dessinées lues passionnément au début de l’adolescence, quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre que tout renaissait ! Jean et Francine Graton avaient fait vivre les aventures de Michel Vaillant dans Le journal de Tintin dès 1957 puis, à partir de 1959, pendant la bagatelle de 70 albums. Alain Prost avait même dit s’être lancé dans la compétition automobile, inspiré par Michel Vaillant ! L’aventure s’était terminée en 2007, Philippe Graton, troisième fils de la famille, devenu scénariste, a mis fin à ce que l’on peut appeler aujourd’hui, la première saison.

 

serie-bd-dupuis-lance-2e-saison-michel-vailla-L-4qA5fG.jpeg

 

C’est en 2012 que renaît enfin ce héros des circuits automobiles dont la vie colle à l’actualité. Marc Bourgne et Benjamin Benéteau dessinent ce que Philippe Graton et Denis Lapière scénarisent.

 

Deux albums sont déjà sortis et c’est avec plaisir et émotion que nous retrouvons Michel Vaillant, son père, son frère, bref, toute la famille. Nos héros n’ont guère vieilli mais le fameux constructeur est aux prises avec les évolutions technologiques. D’importantes décisions doivent être prises.

 

« Il est bougon, il râle sur tout, il n’est jamais content… Dès que je touche de près ou de loin à ce qui ressemble à une voiture, il s’emporte immédiatement ! » Voilà ce que déclare Madame Vaillant mère à propos de son mari qui ne supporte plus de ne plus voir de Vaillante sur les circuits de Formule 1.

 

Intrigue sentimentale avec une journaliste curieuse et très présente, gros soucis avec Patrick, son fils qui s’est lancé dans un projet très innovant, les aventures de Michel Vaillant sont toujours palpitantes, le second album nous emmenant sur le Lac Salé, aux USA, pour une tentative mouvementée de record de vitesse en véhicule électrique. C’est d’ailleurs l’occasion de retrouver Steve Warson que les fidèles de Michel Vaillant n’ont pas oublié. De plus, un drame se produit…

 

D’autres albums suivront sûrement pour rassurer, intriguer et permettre toujours d’apprécier ce dessin simple et bien construit, fidèle à ce qu’avaient créé Jean et Francine Graton.

 

Merci à Vincent de m’avoir permis cette petite cure de rajeunissement…

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires