Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 10:06

Rouge Brésil par Jean-Christophe Rufin, Éditions nrf, Gallimard, 2001, 601 pages

 

49428.jpg1555. alors que les Portugais, à la suite de Cabral, commençaient à s’installer au Brésil, quelques sujets du roi Henri II tentent d’aller fonder, là-bas, une nouvelle France pour pouvoir continuer à exploiter ce bois rouge qui donne la couleur aux tapisseries des frères Gobelins.

 

Le chevalier de Villegagnon (ordre de Malte) prend la tête de l’expédition mais a besoin d’enfants qui pourront apprendre très vite la langue des Indiens. Just et Colombe sont de ceux-là, tous orphelins. En pleine Renaissance, ils ont été élevés en Italie, avec leur père, disparu depuis. Leur domaine de Clamorgan est à l’abandon et la tante à qui ils ont été confiés est toute heureuse de se débarrasser des deux ados de 15 et 13 ans, leur faisant croire qu’ils pourraient retrouver leur père de l’autre côté de l’Atlantique. Pour qu’ils soient acceptés dans l’expédition, ils sont rajeunis de deux années chacun et Colombe devient Colin après avoir coupé ses cheveux car les filles ne sont pas admises.

 

La traversée n’est pas sans risque entre ceux qui complotent, avec les tempêtes, les maladies, les disputes et le rationnement d’eau comme de nourriture. Comme il le fait tout au long du livre, Jean-Christophe Rufin décrit tout ce qui se passe avec talent et la lecture n’est jamais lassante, toujours passionnante.

 

Enfin, la terre est en vue après trois mois et demi de navigation depuis Le Havre. Cinquante ans plus tôt, les Portugais qui sont arrivés dans la baie de Ganabara, au mois de janvier, ont cru voir l’estuaire d’une rivière. C’est pourquoi ils ont appelé ces lieux Rio de Janeiro.

 

Pour plus de sécurité, Villegagnon décide de débarquer sur une île déserte afin de pouvoir se mettre à l’abri de tous les dangers que recèle la forêt dense. Dès que les Français rencontrent des Indiens, leur premier souci est de les habiller…

 

Pendant ce temps, on complote contre la France, à Venise et la cour du roi du Portugal. L’histoire de cette tentative de colonisation est dense, truffée d’anecdotes. L’auteur s’attache à bien décrire la vie de ces Indiens que les Européens ne considèrent pas vraiment comme des êtres humains, ne se gênant pas pour les exploiter et les asservir. Colombe est la plus curieuse. Elle nous emmène à la découverte de quelques tribus, se fait des amis et adopte le mode de vie de ceux qui l’accueillent. Pendant ce temps, un bateau a amené des renforts sur l’île, des Calvinistes qui ont fui les persécutions dont sont victimes les Protestants en France . leur présence va créer de plus en plus de conflits et les choses vont se gâter. La France antarctique, comme il avait été décidé de l’appeler à l’époque, est un échec.

 

Jean-Christophe Rufin, basant son récit sur une histoire vraie dont il n’oublie pas de citer les sources à la fin du livre, a réussi un passionnant roman. L’adaptation télévisée diffusée par France 2 en janvier 2013, a eu le mérite de remettre en avant cette histoire mais, comme c’est souvent le cas, l’a bien trop résumée et parfois transformée. Que vous ayez vu Rouge Brésil à la télévision ou pas, la lecture du roman de Jean-Christophe Rufin s’impose.

 

Un grand merci à Gwen qui m’a permis de lire ce livre.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires