Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 23:01

Nous vous avions proposé pendant les dernières vacances scolaires des chroniques de livres portant sur le Mexique. Rappelons que ces ouvrages viennent d'être récemment acquis par la bibliothèque de la Maison d'arrêt. C'est ainsi que Jean-Paul s'est porté volontaire pour donner envie aux autres détenus de les lire mais également à nous tous.

 

1492, Les Aventures de Juan Cabezón de Castille

par Homero Aridjis

Seuil, 1990, 367pages.

 

Quel livre extraordinaire ! C’est un écrivain mexicain, Homero Aridjis, né dans le Michoacan, en 1940, qui a écrit cette fresque mêlant au plus près vie quotidienne et actualité politique dans l’Espagne des Rois catholiques, Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille. En pleine Reconquista, ce sont les Juifs qui sont la cible de toutes les persécutions, les Maures n’étant pas ménagés non plus.

Cette plongée dans ce XVème siècle de toutes les horreurs mais aussi des grandes découvertes ne peut pas laisser insensible. Immanquablement, le parallèle sera fait avec la Shoah. Le lecteur ne pourra que faire un terrible constat : les nazis n’ont rien inventé. Bien avant eux, les Juifs ont été persécutés, obligés de porter un signe distinctif (décision du Conseil municipal de Madrid, le 22 janvier 1491), réduits dans des quartiers réservés puis exterminés. Au passage, leurs biens, cible de toutes les convoitises, étaient récupérés.

Juan Cabezón, est né à Madrid. Ses parents, Juifs convertis, avaient fui Séville et de terribles inondations. Le récit est à la fois romanesque et constellé de références, de repères historiques. La mort rôde partout. La violence, le plus souvent menée par les responsables religieux et politiques, règne. Le sang coule à flot.

Luxure et truculence jalonnent aussi le récit comme les descriptions flamboyantes avec profusion de détails. Notre héros parcourt l’Espagne et rencontre même un certain Cristobal Colón, dans une taverne, à Tolède où le fameux Gênois tentait de rencontrer les Rois catholiques pour leur parler de son projet…

Le 31 mars 1492, ces mêmes rois décident d’expulser tous les Juifs d’Espagne alors que, depuis des années, l’Inquisition assure son œuvre de torture et de mort. Partout, des centaines d’honnêtes gens sont dénoncés, arrêtés, torturés et, la plupart du temps brûlés vifs (autodafés) pour la plus grande joie de la populace qui ne veut pas manquer une occasion de se distraire…

Jusqu’au bout, Homero Aridjis s’attache aux pas de Juan Cabezón qui recherche partout sa femme, Isábel de la Vega, et son fils. En appendice, l’auteur nous livre même le texte intégral du procès d’Isábel de la Vega et de son frère, Gonzalo, procès tenu par la Sainte Inquisition, à Ciudad Real, en l’absence des deux accusés.

C’est dans cette Espagne violente et intolérante que se trouvent les racines de la colonisation des terres que va découvrir Cristobal Colón. Ceux qui suivront n’hésiteront pas à asservir et massacrer les indigènes pour s’approprier leurs richesses…un éternel recommencement…

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires