Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 09:34

Histoire d’Uzès et de son arrondissementpar Gaston Téraube

Éditions Lacour, 2007 (nouvelle édition), 168 pages

 

2605.jpg

Réimprimé plus d’un siècle après sa première édition, en 1879, cet ouvrage détaille toute l’histoire d’une petite ville du Gard qui eut beaucoup d’importance sous l’ancien régime.

 

Nommée Uccetia avant l’ère chrétienne, elle s’est appelée Castrum Ucetiense à l’époque romaine. On trouve à proximité, des vestiges de l’aqueduc menant l’eau à Nîmes par le fameux Pont du Gard. Vandales, Wisigoths, Sarrazins sont passés par là avant que la ville dépende du Comté de Toulouse. Puis Simon de Montfort est venu assujettir un peu plus les lieux à la couronne royale. C’est ainsi que les seigneurs d’Uzès sont devenus barons puis vicomtes et enfin ducs. Sous Louis XIV, le duc d’Uzès était le premier pair de France.

 

Gustave Téraube qui, ne l’oublions pas, réalise ce travail d’historien aux trois quarts du XIXe siècle, suit l’évolution de la ville et de ses environs. Guerre de 100 ans, épidémies de peste, famines, pillage des Routiers – soldats se transformant en brigands – la vie n’a rien de facile.

 

En 1516, Uzès fait partie de la Sénéchaussée de Beaucaire puis apparaît Charles de Crussol, vicomte d’Uzès. La Réforme s’installe et les guerres de religion ne tardent pas à ravager le pays. Antoine de Crussol est même chevalier d’honneur de Catherine de Médicis.

 

Après bien des malheurs, en 1628, Uzès se soumet à Louis XIII qui punit la ville en faisant raser les fortifications l’année suivante puis y réside même durant cinq jours. Sous Louis XIV, la ville prospère, s’agrandit et s’embellit. Quelques faits importants sont à noter : en 1721, le duc d’Uzès obtient le droit de juger à la place du roi ; la cathédrale est consacrée par Mgr de Grignan, oncle de Mme de Sévigné ; Jean Cavalier, chef des Camisards, résiste aux troupes de Louis XIV ; en 1735, la ville se spécialise dans la fabrication des bas ; l’Hôtel de Ville « superbe », est inauguré en 1767.

 

Au fil des pages, l’auteur ne cache pas ses opinions, se révélant fervent catholique et royaliste convaincu. Peu avant que ne débute la Révolution, une grande assemblée diocésaine se tient à Uzès, le 23 décembre 1788, et pas à Nîmes ! La ville vit une nouvelle période très troublée avec des combats, des massacres. Suit, de 1816 à 1848, une période heureuse mais, le 30 septembre 1852, le maire d’Uzès est assassiné. La ville se dote enfin de fontaines publiques et de l’éclairage au gaz.

 

L’auteur propose ensuite une promenade dans Uzès et se révèle très nostalgique à propos des mœurs, des jeux et du langage. Qu’écrirait-il aujourd’hui ?

 

Il souligne la disparition totale de la vigne à cause du phylloxéra, détaille la production de la soie, déjà concurrencée par la Chine et le Japon. Après 1848, on ne fabrique plus de bas à Uzès. Gustave Téraube aborde la géologie de la région, le climat qu’il définit comme sain et pur puis se lance dans un tour complet du canton.

 

Un grand merci aux familles de Danielle, Alain et Roger, qui m’ont donné envie d’aller découvrir sur place, cette ville d’Uzès chargée d’histoire.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires

Stéphane 01/05/2013 13:42


Ce soir mercredi 1er mai, Des racines et des ailes (Fr3) consacre une partie de son émission à ce village !

MARTIN VANESSA 16/04/2013 14:35


Bonjour,


 


Je suis la nièce d'Alain et Danièle, ma famille habite donc Sarras.


Je suis originaire d'Uzès et ca sera avec grand plaisir de vous dévouvrir notre belle ville.


En tout cas bravo pour le résumé que vous avez fait, cela donnait envie de la découvrir.


 


Je vous souhaite un grand courage à vous et votre famille.


Surtout restez comme vous êtes, ne baissez pas les bras.


Je sais le chemin est long et douloureux


Continuez


Courage


Affectueusement


Vanessa RAvaux épouse MARTIN


 

Les amis et proches de Jean-Paul Degache 16/04/2013 17:01



Merci Vanessa pour ce commentaire et pour le soutien apporté ! Nous transmettrons votre message à Jean-Paul car il n'a pas accès à Internet depuis la maison d'arrêt.