Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:00

Le sumo qui ne pouvait pas grossir par Éric-Emmanuel Schmitt, Éditions Albin Michel, 2009, 112 p.

 

9782226190901-j-copie-1Après le régal offert par  Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran et  Oscar et la dame rose, toujours dans le cycle de l’Invisible, ce régal s’est prolongé, voire amplifié avec Le sumo qui ne pouvait pas grossir.

 

Jun a 15 ans et vit à Tokyo, vendant quelques bricoles à la sauvette sur un trottoir. Shomintsu, un homme d’âge mûr, maître sumo, passe par là et lui répète tous les jours : « Je vois un gros en toi. » Rachitique et mal dans sa peau, Jun ne veut pas du ticket pour assister à une compétition de sumo que lui donne Shomintsu : « Je n’irai jamais voir un match de sumo, le sommet de ce que je haïssais au Japon, le pic du ringard, le Fuji-Yama de l’horreur… Des tas de lard de deux cents kilos, en chignon, quasi nus, un string de soie dans le cul… »

 

Ainsi l’auteur prête sa plume à Jun qui raconte à la première personne, avec un humour caustique omniprésent, le cheminement qui va suivre. Shomintsu n’abandonne pas et, après plusieurs rebondissements, Jun décide de cesser sa vie errante et d’aller au sumo. Écoeuré d’abord par « ce chapelet de saucisses multicolores » dont le plus léger pèse 95 kg et le plus lourd 280 kg, il est conquis et éjecte ses préjugés.

 

Le voilà maintenant élève de l’école de Shomintsu. Jun a beau se gaver, il se remplume juste et ne devient pas gros. Il se sent « un perroquet prisonnier dans une cage à préjugés ». Remontent alors les souvenirs de son enfance, la souffrance de ses parents et cette mère, un ange qui console tout le monde sauf son fils. Shomintsu lui apprend la méditation, le zen, comme au yoga et Jun se révèle à lui-même.

 

Le sumo qui ne pouvait pas grossir est une formidable leçon de vie et d’amour. La grosse surprise finale réservée par l’auteur est un grand moment de bonheur qui fait venir les larmes aux yeux.

 

Merci à Sylvie de la Médiathèque de Villeneuve-Lès-Maguelone qui nous a permis de lire Le sumo qui ne pouvait pas grossir.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires