Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 17:38

Du Domaine des Murmures par Carole Martinez, Éditions nrf - Gallimard, 2011, 208 pages.

 

9782070131495.jpgComment une jeune fille de 15 ans, pour échapper au mariage, peut-elle décider de se faire emmurer vivante ?

 

Nous sommes en 1187. Esclarmonde des Murmures doit épouser Lothaire de Montfaucon, mais elle refuse, le jour même de la cérémonie, et décide de se donner au Christ…C’est un véritable coup de tonnerre dans la vallée de la Loue et dans le château de son père qui la surplombe.

 

Dans ce roman très bien écrit, Carole Martinez qui en est à son second livre, après Le Cœur cousu, nous fait partager émotions et évènements de la vie complètement bouleversée de son héroïne. Deux années sont nécessaires pour édifier la petite chapelle et le lieu où elle sera enfermée, au cœur du Jura.

 

Bien qu’il ait cédé à la volonté inébranlable de sa fille, son père, « un petit seigneur mais un grand chevalier », adorait sa fille. Ce veuf  dont l’épouse avait succombé à son huitième accouchement se retrouvait à nouveau seul : « Désormais, il haïssait sa fille autant qu’il haïssait Dieu ».

 

Lorsque le dernier jour de liberté arrive, Esclarmonde veut en jouir pleinement mais elle va être violée par ce qu’elle appelle « le diable ». Cet évènement conditionnera la suite puisque, dans ce qui est destiné à devenir sa tombe, elle enfantera. Les drames se succèdent au fil des rivalités et des coups de folie. La religion est bien présente aussi puisque l’on prétend qu’Esclarmonde accomplit des miracles. Elle décide même son père à partir pour une croisade. Cela permet à l’auteure de sortir non seulement du huis clos où la vie d’Esclarmonde se déroule mais aussi d’échapper un moment à son environnement.

 

« Le destin déployait ses filets…On ne me reprochait pas mon ambition, on ne bâillonnait pas une hérétique, une possédée, un faux prophète, on bâillonnait une mère. » Ce cri, cet appel au secours d’Esclarmonde annonce le drame final.

 

Du Domaine des Murmures est un véritable régal, un bijou de sensibilité et d’amour.

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires