Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 20:36

 

Un brillant avenir  par Catherine Cusset,

Gallimard (2008), Folio (2010), 366 p.

 

fiche-de-code-160.jpgJonglant d’une époque à l’autre, de 2003 à 1941, puis 1988 ou en encore de 2008 puis à 1958, en passant par 1975 et 1998 et j’en passe, l’auteure raconte l’histoire d’une famille déchirée entre sa Roumanie d’origine, un échec israëlien et sa vie nouvelle aux États-Unis.

 

D’ailleurs, tout commence là-bas, à Manhattan, en 2003. Helen trouve Jacob, son mari, âgé de 72 ans, en fâcheuse posture… Nous apprenons qu’ils ont une petite-fille de 4 ans, Camille qui les relie à la France.

 

La saga familiale étant lancée, brusquement, nous sommes en Bessarabie (territoire partagé aujourd’hui entre la Moldavie et l’Ukraine), en 1941, avec Elena, petite-fille orpheline, obligée de suivre la famille qui lui reste, toujours en fuite, pour aboutir en Roumanie où son oncle et sa tante l’adoptent. Elena Cosma devient Elena Tiberescu.

 

Les époques se succèdent, s’entremêlent mais l’auteure maîtrise superbement tout cela, réussissant à maintenir son lecteur en haleine tout en éclaircissant petit à petit son tableau, les pièces du puzzle prenant leur place.

 

Les conflits ne manquent pas, tout au long de cette histoire mouvementée. Lorsqu’Elena annonce à ses parents adoptifs qu’elle veut épouser Jacob dont la famille est juive, cela se passe très mal : « Il n’y avait aucune relation entre eux et elle. Ils étaient brutaux et vulgaires. » La société roumaine étant antisémite, Jacob doit dire qu’il est Arménien pour pouvoir épouser Elena et ils devront porter son nom de famille à elle.

 

Le séjour parisien d’Elena, en 1968, décrit bien l’émerveillement ressenti par cette jeune Roumaine qui découvre Paris, Versailles et doit utiliser un stratagème afin de pouvoir rapporter au pays une paire de bottines pour Alex, son fils.

 

Ce fils, nous le retrouvons au USA, et ses amours avec Marie, la petite Française, animent une bonne partie de l’histoire assez tumultueuse entre Helen Tibb et sa belle-fille…Tout cela donne l’occasion à Catherine Cusset de bien décrire diverses sociétés à des époques différentes mais elle aurait pu nous épargner cette cigarette envahissante et omniprésente.

 

Si Catherine Cusset est née à Paris, elle vit à New-York. Elle prouve, tout au long du livre, qu’elle connaît bien la ville et le pays. Un brillant avenir est son neuvième roman et a été couronné, en 2008, par le Prix Goncourt des Lycéens, une récompense toujours significative.

 

Un grand merci à Gwen qui m’a offert ce livre qu’elle a aussi beaucoup aimé.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires