Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 00:01

Partie 1

 

Débute alors un intermède marqué par le calme. Nous sommes les quelques « privilégiés » à rester le temps que les familles descendent et que de nouvelles arrivent. On apprécie ce moment. Débute ensuite la deuxième et dernière partie de la rencontre. Le fait d’avoir le double de temps nous permet d’échanger plus sereinement puisque nous pouvons aborder tous les sujets. 

 

Vers 11h30, un surveillant vient ouvrir la porte. C’est l’heure de nous quitter. Nous grappillons quelques secondes et nous serrons à nouveau très fort. Le surveillant, compréhensif, repasse et nous fait comprendre gentiment  qu’il est temps pour Jean-Paul de partir. A ce moment-là, un jeune détenu du box jouxtant le notre vient saluer respectueusement Jean-Paul et il vient même nous saluer. C’est plutôt rassurant de voir cela. Voilà une dizaine de minutes écoulées depuis que Jean-Paul est parti et nous restons enfermés dans le box dans l’attente qu’un surveillant vienne nous ouvrir. C’est à ce moment-là que j’apprends que la France l’a emporté de justesse. Puis, c’est à nouveau un temps d’attente puisque pour sortir nous devons patienter jusqu’à ce que tous les détenus soient fouillés. Ainsi, s’il y a le moindre problème, la famille est encore présente. Une demi-heure après, nous regagnons le hall d’entrée et récupérons nos affaires laissées initialement dans le casier.  

 

Il faut à présent reprendre la voiture et la direction du Nord ! Un bon casse-croûte, composé de la délicieuse quiche de Ghislaine, pris au volant. Le retour passe pour une fois assez rapidement. Nous nous séparons à Loriol pour que chacun puisse prendre la route de son domicile. Vers 15h30, me voilà rentré à Grenoble. Direction le lit, exténué…

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article

commentaires

Christian 06/11/2011 15:59



Merci infiniment Simon de nous faire partager le récit de votre visite toi et Ghislaine. Maintenant que le nombre de visites est passé de 3 à 1 par semaine et qu'il est donc désormais difficile
que tous les proches de Jean-Paul puissent lui rendre visite régulièrement, c'est important et ça fait du bien de lire de ses nouvelles ainsi. Encore merci!