Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 23:01

Voilà bien longtemps que je n’avais pas réglé mon réveil à 4h15 le matin ! Pourtant, durant cette matinée du samedi 7 octobre, je dois rallier Villeneuve-lès-Maguelone avant 8 heures, pour rendre visite à Jean-Paul, en compagnie de Ghislaine. Nous avons ainsi réservé par téléphone le premier parloir de la journée, celui de 8h30, afin que l’on puisse bénéficier d’un double parloir. Chaque mois, Jean-Paul peut formuler par écrit une demande à l’administration pénitentiaire. Si cela est accepté, la rencontre dure 2h30 au lieu d’1h15 en temps normal. Ce régime est accordé aux personnes condamnées définitivement puisqu’elles n’ont plus qu’un parloir hebdomadaire au lieu de trois.

 

Vers 5h45, je rejoins Ghislaine au sud de Valence afin de réaliser la plus grande partie du trajet ensemble. Nous voilà ainsi sur l’autoroute du soleil qui n’est plus autant fréquentée que pendant la saison estivale. Aujourd’hui nous ne nous arrêterons pas sur l’aire de repos acheter la presse quotidienne puisque tous les kiosques sont encore fermés !

Les paupières commencent à être lourdes mais pas le droit au relâchement. Il faut maintenir le compteur à 130 km/h pour arriver à l’heure. Les informations du jour reviennent sans cesse sur la demi-finale de rugby qui va voir s’affronter Gallois et Français. Fatigué, il est temps de faire appel au thermos de café préparé comme à chaque fois par Gigi. Cela permet une nouvelle fois de tenir sur les derniers kilomètres…

 

Et nous voilà ainsi devant la Maison d’arrêt de Villeneuve vers 7h45. Pour une fois le parking est quasiment vide puisque nous sommes les premiers visiteurs de la journée. Ghislaine vérifie une dernière fois que l’on n'ait rien oublié : le sac de vêtements, le sac des revues, la bouteille d’eau fraîche, les pièces d’identité ainsi que la pièce de 2 euros. Nous avons même quelques minutes pour nous rendre au local de l’association AVISO. On peut d’ailleurs féliciter l’ensemble du personnel qui reste à disposition des familles de détenus et qui demeure inlassablement à l’écoute. Avant qu’un gardien nous convie à entrer, nous feuilletons le dernier numéro de la Feuille d’Hector installé sur un présentoir et disponible pour toutes les familles. A peine le temps de terminer l’éditorial de Jean-Paul que c’est l’heure d‘entrer ! 

 

Partie 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans Messages d'humeur
commenter cet article

commentaires