Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 00:01

Venezuela, Sénégal…la tentation du pouvoir solitaire (Éditorial du vendredi 10/02/2012)

 

 

Malgré l’avancée des civilisations et toutes les déclarations de bonnes intentions que l’on peut entendre, il est un travers de l’être humain qui revient sans cesse lorsqu’il a goûté au pouvoir : il veut le conserver. Parfois, tous les moyens sont bons comme l’Histoire se charge de nous le rappeler, hélas. Le plus souvent, on emploie des moyens ayant l’apparence de la démocratie mais bafouant les règles établies, en les modifiant, tout simplement.

 

Depuis longtemps, les acrobaties du Russe Poutine ne trompent plus personne. En ce moment, les drames se succèdent  en Syrie avec un Bachar El-Assad qui n’hésite pas à sacrifier une partie de son peuple mais deux autres pays font aussi parler d’eux : le Sénégal et le Venezuela.

 

C’est en 1988, que Hugo Chávez a été élu président de la République avec 56% des voix. L’année suivante, une nouvelle Constitution est adoptée par référendum. Le pays devient la République bolivarienne du Venezuela. Ensuite, Chavez est réélu pour un mandat  de six ans mais il est renversé par un coup d’État le 11 avril 2002 avant d’être rétabli dans ses fonctions 48 heures plus tard…Un nouveau référendum le maintient au pouvoir jusqu’à ce qu’il soit réélu en 2006, avec 63% des voix. En 2007, il nationalise les grandes entreprises du pétrole, de l’électricité, des télécoms mais subit une défaite électorale alors qu’il voulait réformer la Constitution pour supprimer la limitation du nombre de mandats présidentiels. Finalement, en 2009, il parvient à ses fins, grâce à un nouveau référendum. L’année dernière, il a dû se rendre à Cuba, pour se faire opérer d’une tumeur cancéreuse, le 10 juin. Sa cote de popularité qui était en forte baisse après une poussée importante de l’opposition aux législatives de 2010, est alors remontée nettement alors qu’une nouvelle élection présidentielle est prévue pour le 7 octobre prochain. Certes, Hugo Chávez incarne toujours, dans ce pays, l’espoir des plus pauvres mais ne serait-il pas temps qu’il se trouve un successeur ?

 

De l’autre côté de l’océan Atlantique, c’est Abdoulaye Wade (86 ans), qui veut repartir pour un troisième mandat à la tête du Sénégal alors que la constitution n’en prévoit que deux. Les cinq « sages » du Conseil institutionnel lui permettent non seulement de se présenter une nouvelle fois mais ils ont refusé de valider la candidature du chanteur Youssou N’Dour. Résultat, les manifestations se succèdent à Dakar et ces mouvements de colère dégénèrent parfois en violences sous la pression des forces de l’ordre.

 

Ces dirigeants usés par le pouvoir et qui s’accrochent coûte que coûte, soutenus par une oligarchie très intéressée dans l’affaire, ont-ils d’abord à l’esprit l’intérêt supérieur de leur peuple ?

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires