Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 23:01

Après deux semaines d'interruption de la Feuille d'Hector suite aux vacances scolaires, nous retrouvons l'éditorial réalisé par Jean-Paul. Il revient cette semaine sur un sujet qu'il connait bien, l'éducation, domaine primordial au sein d'une société mais qui n'est malheureusement plus la priorité du gouvernement actuel. Vous trouverez également les chiffres qu'il a sélectionnés cette semaine. Bonne lecture.

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher… » (Éditorial du 13/05/2011)

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. » Cette phrase d’Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis d’Amérique de 1861 à 1865, devrait faire réfléchir et réagir les hommes politiques d’aujourd’hui. Ceux qui prétendent gérer au plus juste les dépenses d’un pays mais qui ne lésinent guère quand il s’agit de prestige ou pour leur propre confort, sabrent régulièrement les budgets consacrés à l’Éducation.

Depuis quelques semaines, on nous montre des écoles occupées, des parents d’élèves en colère et des manifestations contre les fermetures de classes avec les conséquences que l’on sait : classes surchargées, élèves de plus en plus en difficulté, échec scolaire puis conséquences désastreuses subies tout au long de la vie. Le printemps apporte chaque année ces annonces de fermetures et d’ouvertures de classes. Les protestations et les occupations d’écoles ont parfois réussi à faire reculer les décideurs parce que les moyens accordés étaient soit constants, soit en augmentation. Aujourd’hui, nous approchons d’un point de rupture qui pourrait causer des dégâts considérables à cause de la décision du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Son application fait maintenant de plus en plus de ravages, la situation devenant aussi dramatique dans d’autres secteurs comme la santé ou la sécurité.

Dans toute la France, le secteur scolaire est en ébullition pour tenter de freiner ces économies de moyens gérées de façon empirique dans chaque département. Ici, on supprime des postes d’enseignants pour les élèves en difficulté et dans les zones d’éducation prioritaire. Là, le nombre de remplaçants fond comme neige au soleil. Ailleurs, on n’accueille plus les enfants dès 2 ans à l’école maternelle alors que les crèches n’ont pas assez de place pour satisfaire la demande. On augmente le seuil d’ouverture de classe, on fusionne de plus en plus d’écoles et des matières ne sont plus enseignées ou réduites au plus strict minimum.

Dans un pays où le nombre d’enfants est en constante augmentation, ces économies faites sur le dos de l’Éducation ont déjà et auront assurément des conséquences désastreuses pour l’avenir de notre pays. La FCPE, la plus importante fédération de parents d’élèves, annonce une nuit des écoles publiques pour le 20 mai, espérant une prise de conscience enfin nationale d’un très sérieux problème.

 

 

Les chiffres de la semaine

 

64 148 personnes étaient détenues dans les prisons françaises, le 1er avril 2011.

 

56 150 places sont normalement prévues dans les prisons françaises.

 

114,2 % est le taux d’occupation actuel du parc pénitentiaire (128 % en juillet 2008).

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires