Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 00:01

Voici les deux derniers articles publiés par Jean-Paul dans le journal du 14 janvier : vous lirez d'abord un sujet de la rubrique consacrée à l'Europe sur les velléités d'indépendance des Catalans puis un autre sur une question sociétale. Bonne lecture. 

 

La Catalogne vers l’indépendance  (14/01/2011)

Les dernières élections régionales, en Catalogne, ont donné la victoire aux nationalistes modérés. Avec l’arrivée de partis indépendantistes sur l’échiquier politique, la demande de séparation avec Madrid devient de plus en plus sérieuse.

Si le Parti socialiste catalan recule, la Convergencia i Unio (CiU) d’Artur Mas est le grand vainqueur. En ajoutant ses sièges de députés à ceux obtenus par trois partis indépendantistes, ils sont 76 sur 135 élus du Parlement catalan à afficher nettement leur volonté de se couper du reste de l’Espagne. Ils demandent la pleine souveraineté fiscale, dernière marche avant la séparation, un privilège dont jouissent déjà le Pays Basque et la Navarre. Le gouvernement espagnol ne veut pas de cette option parce que la Catalogne est une région riche qui assure 20% du PIB espagnol. Les partisans de l’indépendance affirment que 22 milliards d’euros sortent chaque année de Catalogne et parlent de « spoliation fiscale ».

Dans la population, le sentiment indépendantiste gagne du terrain. Sur les 7,5 millions de Catalans, certains sondages affichent parfois une moitié favorable à la séparation. En juillet dernier, un million de personnes défilait à Barcelone pour réclamer « une nation », clamant ainsi son désamour avec l’Espagne.

Historiquement, la Principauté catalane comprenait le département français des Pyrénées-Orientales, une partie de la province d’Aragon et la Principauté d’Andorre. Aujourd’hui, la Catalogne est une communauté autonome dont la capitale est Barcelone. Jusqu’à quand ?    

 

Mieux vaut être jeune, riche et bien portant que… (14/01/2011)

 

Si le vieil adage faisait encore sourire, cela risque de ne pas durer. Mieux vaut être jeune, riche et bien portant que vieux, pauvre et malade ? Des études récentes nous font craindre une sérieuse mise en cause de cette solidarité sur laquelle repose notre système de santé.

Même si rien n’est parfait actuellement, l’on peut dire que les frais de santé sont bien pris en charge en France. Dernièrement, le cabinet de conseil Jalma a montré que, après prise en charge par la Sécurité Sociale et les mutuelles, ce ne sont pas les soins dentaires (15%) et d’optique (12%) qui coûtent le plus mais les dépenses pour la pharmacie (37%). En effet, depuis quelques années, beaucoup de médicaments ne sont plus remboursés et une franchise a été instaurée sur chaque boîte (0,50 euros). Représentant 14% des paiements directs des ménages, l’hôpital est un autre poste important.

Dans ce constat, il ressort aussi que ce sont les plus âgés qui ont les frais les plus élevés à cause de leurs besoins spécifiques les plus courants (verres progressifs, appareils dentaires et auditifs) moins bien remboursés. Pour la moitié de la population, le budget consacré à la santé devient un sujet sérieux. Certaines familles sont contraintes de reporter certains soins ou même de renoncer à se soigner. Si la Sécurité Sociale continue à rembourser 75,5% des dépenses totales, elle ne couvre plus qu’environ 50% des soins courants.

Devant ce grave problème de l’inégalité devant les frais restant à charge, il devient urgent d’étudier une redistribution entre les malades aisés et ceux qui ne le sont pas, remettant en cause le principe appliqué aujourd’hui où les non-malades permettent de soigner les malades.

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires