Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 00:01

Voilà les premiers articles publiés en 2011 par Jean-Paul dans le journal de la Maison d’arrêt. Rappelons que cette Classe d’Atelier Journal  lui permet de « s’échapper », quelques heures dans la semaine, de son enfermement. Aujourd’hui, nous vous proposons deux articles, l’un tiré de la rubrique Nouvelles d’Europe et un second qui présente le dernier livre d’Ingrid Betancourt, ouvrage présent à la bibliothèque de la prison. Bonne lecture.

 

Une nouvelle force politique : Le Parti de la gauche européenne  (07/01/2011)

 

Quand 26 formations politiques situées à la gauche des partis sociaux-démocrates s’unissent pour former le Parti de la gauche européenne (PGE) au parlement européen, les médias ignorent l’évènement. Pourtant cette nouvelle force va rivaliser avec le Parti populaire européen, le Parti socialiste européen, le Part européen des libéraux-démocrates et réformateurs et le Parti vert européen. Est-ce parce que le PGE n’entend pas limiter son action aux seules institutions européennes mais veut être aussi aux côtés des mouvements sociaux ?

Lancé modestement en 2003 avec seulement 11 partis presque tous communistes, le PGE faisait déjà partie de la Gauche unitaire européenne-Gauche verte nordique mais il manquait une formation à la gauche de la gauche pour construire un espace de travail d’action commune et de solidarité entre tous ces partis afin de résister aux politiques néolibérales et proposer des alternatives en Europe.

Parmi les 26 partis membres auxquels il faut ajouter une dizaine de partis observateurs, le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, la Gauche unitaire de Christian Piquet ont rejoint le Parti communiste français (PCF) et ont favorisé l’élection de son premier secrétaire, Pierre Laurent, à la présidence du PGE  parce que le Front de gauche développé en France suscite un grand intérêt dans les autres pays d’Europe. Les quatre vice-présidents élus sont Maïté Mola (PCE-Izquierda unida, Espagne),Marisa Matias (Bloco de Esquerda, Portugal), Alexis Tsipras (Synaspismos, Grèce) et Grigore Petrenco (PC de la République de Moldavie). Diether Dhem (Die Linke, Allemagne) en sera le trésorier.

Le PGE veut que chaque parlement conserve le contrôle de son budget national alors que l’UE est décidée à imposer un contrôle à priori sur ces budgets. La création d’un « Fonds européen de développement social pour financer les investissements publics qui créent des emplois, développent la formation, la recherche, les infrastructures utiles et qui protègent l’environnement » sera proposée en 2011. Afin d’alimenter ce fonds, il faudra taxer les mouvements de capitaux et réorienter les missions de la Banque centrale européenne (BCE). Les idées ne manquent pas au PGE mais le plus difficile sera de les populariser.

 

Même le silence a une fin  par  Ingrid Betancourt

nrf, Gallimard (2010), Folio (2012)

 

1451_g.jpgAprès six années et demie de captivité, Ingrid Betancourt a eu la force et le courage de consacrer dix-huit mois de sa nouvelle vie pour raconter, dans les moindres détails, son calvaire interminable, dans la jungle colombienne. Son aventure humaine est palpitante et atroce mais sa force spirituelle mérite le respect. Ceux qui ont lu le récit de son ex-amie, Clara Rojas, ne manqueront pas de faire la comparaison.

Ingrid Betancourt ne laisse rien de côté dans cette vie quotidienne en pleine jungle avec l’attente, l’angoisse, les évasions ratées, les humiliations permanentes causées par la promiscuité et la cruauté de certains de ses geôliers. Dans des conditions de vie épouvantables, les insectes monstrueux, les maladies, chaque jour apporte son lot de terreurs mais aussi ses espoirs et cette conviction énorme de connaître enfin un jour la fin de ce voyage infernal. Précisons enfin qu’Ingrid Betancourt a rédigé directement ses souvenirs en français, un livre-témoignage d’une puissance incroyable. Bonne lecture !

 

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache - dans La vie en prison
commenter cet article

commentaires