Chronique littéraire - Frédéric Viguier

  • Les amis et proches de Jean-Paul Degache

Aveu de faiblesses      par    Frédéric Viguier

Albin Michel (2017), 215 pages.

 

 

 

 

Un roman remarquable qui fait froid dans le dos. C’est froid, c’est cruel, à la limite du soutenable mais tellement bien analysé.

 

 

 

 

Frédéric Viguier décrit de manière bouleversante la réalité des faibles et les pires dessous du genre humain. Il nous fait vivre une véritable mascarade judiciaire et montre que lorsque la machine judiciaire se met en marche, on peut facilement se faire broyer.

 

Aveu de faiblesses est un livre qui marque profondément et qu’on ne risque pas d’oublier.

 

Ghislaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Noodle -  Hébergé par Overblog