Chronique littéraire - Joann Sfar 4

  • Les amis et proches de Jean-Paul Degache

Le Chat du Rabbin    BD    par    Joann Sfar

Dargaud – Poisson Pilote. Couleurs : Brigitte Findakly.

 

4. Le Paradis terrestre (2005) 52 pages.

 

 

Comme il pleut à Paris, le Chat est rentré aussi à Alger pour un quatrième album qui permet de faire davantage connaissance avec un personnage à peine effleuré dans le n° 2 : Malka.

 

 

La préface est signée Moebius (Jean Giraud) qui rappelle la place particulière tenue par Joann Sfar (photo ci-dessous) dans le monde des dessinateurs : « Il fait partie de ces gens d’âme qui donnent du sens aux histoires que leurs aînés leur ont racontées. »

 

 

Dans le désert, Malka et son lion rencontrent un serpent puis un voleur. Il constate, comme des femmes le lui font remarquer, que son lion est trop vieux. Or, Malka veut toujours être admiré. Il retrouve sa femme en rêve, un passé glorieux qui vire au cauchemar. À Oran, il s’oppose vertement au maire, l’abbé Lambert, qui harangue la foule et attise la haine des juifs et des arabes, s’en prenant au gouvernement de Léon Blum qui veut accorder la nationalité française à l’élite musulmane d’Algérie.

 

 

Au passage, on a appris que « Les synagogues sont les plus vieux temples monothéistes du Maghreb… Puisque les juifs vivaient déjà là au temps de l’Empire romain. » De son côté le Chat a retrouvé les bras de Zlabya et le Rabbin prône l’étude face aux juifs qui veulent apprendre la guerre.

À suivre...

Jean-Paul

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Noodle -  Hébergé par Overblog