Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 09:34

Trilogie de l’homme devant la guerre   

par Philippe Claudel

Le Livre de Poche (2015). 788 pages

 

Dans la préface, écrite en mai 2015, Philippe Claudel, membre de l’Académie Goncourt, confie qu’il ne savait pas qu’en écrivant Les âmes grises, La petite fille de Monsieur Linh et Le Rapport de Brodeck, ces trois livres pourraient être regroupés dans une trilogie. C’est en terminant le troisième qu’il s’est rendu compte « que  les trois textes s’articulaient autour d’une idée centrale : la façon dont l’homme, en tant qu’individu faible et isolé, se confronte au cataclysme d’un conflit qui le dépasse de très loin… »

 

Né en Lorraine, en 1962, au cours d’un siècle qui « a enfanté deux des plus grands traumatismes que l’histoire de l’humanité a pu connaître », Philippe Claudel a grandi dans un village situé à une heure de Verdun  mais aussi du camp du Struthof, dans une région profondément marquée par deux guerres mondiales.

 

 

 Hélas, le XXIe siècle déjà bien entamé nous montre chaque jour que « se sont effondrées les espérances d’un monde meilleur qu’on avait imaginé au tournant du millénaire.. » Dans ses trois romans situés « à la croisée de différentes pistes : réaliste, historique, policière, sociologique, fabuleuse, mythologique, fantastique… », ses personnages révèlent « notre propre chair mise à nu et, sous une époque apparemment lointaine ou exotique, la nôtre. »

 

 

Cette Trilogie de l’homme devant la guerre est complétée par un hommage très émouvant à son éditeur et ami, Jean-Marc Roberts, mort il y a deux ans : « Jean-Bark » : « Tu aimais lire et tu lisais sans cesse, ce qui n’est pas banal pour un éditeur. »

À suivre...

Jean-Paul

 

Un grand merci à Simon qui nous a offert ce livre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache
commenter cet article

commentaires