Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 13:34

Rural ! (Chronique d’une collision politique).

BD d’Étienne Davodeau (Préface de José Bové)

Delcourt. (2001. Réédité en 2013) 138 pages.

 

Chaque fois qu’un grand chantier s’annonce, les dégâts collatéraux sont trop souvent traités par le mépris ou considérés comme négligeables. Dans Rural ! Étienne Davodeau met en application, avec talent, ce qu’il explique en avant-propos : « Regarder, écouter. Raconter, dessiner. »

 

 

En Anjou, à 25 km au sud d’Angers, dans le Maine-et-Loire, sur la commune de Chanzeaux, l’auteur nous plonge sans temps mort dans le quotidien d’une ferme, en plein vêlage. La ferme du Kozon, produit, chaque jour, toute l’année, 800 litres de lait biologique, grâce à une soixantaine de vaches mais, il y a un gros MAIS… Tout près de là, un chantier vient de débuter, celui de la future A 87, une autoroute reliant Angers à La Roche-sur-Yon, via Cholet.

 

 

Pour mettre en place leur GAEC (Groupe agricole d’exploitation en commun), Jean-Claude, Étienne et Olivier ont regroupé deux  fermes : La Percerie et l’Épinay, soit 120 hectares.

 

 

Tout en enquêtant, Étienne Davodeau nous fait vivre le travail de la ferme. Il rend aussi visite à Philippe et Catherine dont la maison va être sacrifiée. Depuis, les voitures passent à 130 km/h dans… la salle de bains de ce couple qui a dû quitter un lieu qu’ils avaient entièrement rénové et aménagé.

 

On en vient enfin aux implications politiques, aux intrigues permettant à l’autoroute d’éviter un vignoble prestigieux et intouchable… « Résultat : pour abîmer une vigne plutôt qu’une autre, un détour de 4 km, à plus de 40 millions de francs le km… Quatre ponts supplémentaires, un immense viaduc sur le Layon dont nous estimons  le coût global à 600 millions de F… et un autre pour franchir l’Hyrôme, 200 millions de F ! », explique Georges Cesbron, agriculteur retraité, père d’Étienne et Olivier. Dossiers, manifestations, interventions, rien n’y fait.

 

 

Pendant que l’autoroute investit le paysage et modifie définitivement la vie quotidienne de ses riverains contraints et forcés, Étienne Davodeau vit encore un peu le quotidien de la ferme, décrivant toujours avec humour le travail de Jean-Claude, Étienne et Olivier : « L’aventure du GAEC du Kozon continue… »

 

 

Un grand merci à Françoise pour m’avoir offert Rural !, une BD lue et relue avec toujours autant d’intérêt et de plaisir.

Jean-Paul

Partager cet article

Repost 0
Published by Les amis et proches de Jean-Paul Degache
commenter cet article

commentaires